Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Paquet mobilité urbaine : la Commission européenne lance une consultation pour sa révision

Transport  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

« De nouvelles actions de l'UE en matière de mobilité urbaine sont nécessaires pour moderniser la boîte à outils et répondre aux défis croissants : émissions de CO2 et de polluants atmosphériques, congestion, accidents de la route, résilience du réseau de transport, et de contribuer aux objectifs climatiques », a souligné la Commission européenne. Celle-ci lance jusqu'au 25 mai une consultation dans l'objectif de réactualiser le paquet de mobilité urbaine de 2013. Cette révision est l'un des axes du plan d'action de la stratégie de mobilité durable et intelligente, acté en 2020. Elle s'inscrit également dans le prolongement de l'un des objectifs du Pacte vert européen, adopté en 2019, de réduction de 90 % des émissions de gaz à effet de serre liées aux transports d'ici 2050.

« La résilience et la préparation des systèmes de mobilité urbaine aux événements imprévus ne sont pas optimales, comme le démontre la pandémie de Covid-19, a également noté la Commission. Elle a mis en évidence la question de l'insuffisance de l'espace public dans les villes alloué aux modes actifs ». La Commission pointe également la nécessite d'une action coordonnée au niveau européen. « Même si les villes sont et doivent rester à l'avant-garde de la transition vers une plus grande durabilité, les mesures prises, sans l'action de l'UE, ne suffiront pas à atteindre des objectifs », estime-t-elle.

Réactions1 réaction à cet article

 

Remarque on a tellement taxé les lieux de stationnement en ville que ça incite à rouler sans changer de moyen de transport.
Bien sur chacun doit disposer d'un lieu privé ou garer sa voiture, ce qui est la rêgle au Japon, le reste est une occupation abusive de l'espace commun.
C'est pas avec la pandémie qu'on va rêgler le problème, les Français sauf quelques régions à identité fortes ont eu un comportement totalement irresponsable qui impose de fuir les transports en commun. (vs maladies en commun)
Et des pandémies il y en aura d'autres pas piquées des hannetons qui n'attendent que de passer les barrières des espèces.

pemmore | 29 avril 2021 à 15h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager