En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des chercheurs lancent un indice pour mesurer la santé des océans

Biodiversité  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Dans une étude publiée le 15 août dans la revue Nature, des chercheurs américains et canadiens ont créé un indice visant à évaluer la santé des océans dans le monde. Les calculs de l'indice sont basés sur 10 critères parmi lesquels la fourniture de nourriture, la qualité de l'eau, la pêche artisanale, les capacités de séquestration du carbone, le tourisme et la biodiversité "reflétant à la fois les besoins des humains et la durabilité des écosystèmes", indiquent les scientifiques. Ces derniers ont également pris en compte dans leurs calculs 171 zones économiques exclusives (ZEE) côtières contrôlées par les Etats.

Résultats : l'indice affiche "un score global" de 60 sur 100, ce qui offre "une place substantielle pour des améliorations", estiment les chercheurs. Mais les auteurs de l'étude soulignent que les indices varient de 36 à 86 pour chaque pays "avec 5% des nations ayant une notation supérieure à 70 impliquant des réussites" dans la protection des zones.

L'île de Jarvis obtient le plus fort score (86) et se classe au premier rang. Les Seychelles et l'Allemagne se situent au 4e rang, en tête des pays habités avec un score de 73 sur 100, selon l'AFP. Ces deux pays sont talonnés par la Polynésie française (72 sur 100), sixième. La France obtient 66 sur 100 (18eme), juste derrière la Russie (67), les Antilles françaises seulement 54 points. Onze pays d'Afrique occupent les dernières places du classement, avec des scores de 42 à 36, le Sierra Leone étant lanterne rouge. Benjamin Halpern de l'Université de Californie, un des responsables de l'étude, a indiqué à l'agence de presse que c'était "la première fois que l'on comparaît et combinait directement des dimensions très différentes -écologiques, sociales, économiques, politiques- qui définissent un océan en bonne santé. C'est un outil important pour évaluer où on en est et où on veut aller", a-t-il estimé.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…