En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le changement climatique impacte sur la feuillaison des forêts boréales

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
A l'aide de données satellites, des chercheurs* issus de laboratoires français dont le Centre d'études spatiales de la biosphère et le Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement, anglais, japonais et russes, ont cartographié la date d'apparition des feuilles des forêts boréales.

La phénologie étudie les variations, en fonction du climat, des phénomènes périodiques de la vie végétale. Dans leurs travaux publiés dans le numéro de mars de ''Global Change Biology''**, les chercheurs ont mis en évidence une avancée de la feuillaison, apparue entre 1987 et 1990, sur une très large portion de l'Eurasie boréale et plus marquée en Sibérie Centrale, traduisant une augmentation sans précédent de la température printanière depuis 1921. Les chercheurs ont observé une température printanière anormalement élevée dans les années 1990 en Sibérie Centrale, où l'apparition des feuilles a été la plus précoce depuis 1921. Ils ont aussi noté une température printanière particulièrement basse en 1983 et 1984, l'apparition des feuilles durant ces deux années ayant été la plus tardive depuis 1921. Ces résultats confirment que les tendances observées par télédétection doivent être analysées avec précision, souligne l'étude.

Plus tôt dans le siècle, l'Eurasie boréale a connu d'autres périodes de réchauffement durant lesquelles les feuilles sont apparues de plus en plus tôt. Cela a été le cas par exemple entre 1936 et 1944 en Sibérie Centrale et à plusieurs reprises en Russie de l'Ouest. Il y a eu aussi des périodes de refroidissement se traduisant par un retard progressif de l'apparition des feuilles, notamment entre 1945 et 1960 en Sibérie centrale et orientale. Mais ces tendances se produisaient toujours à une échelle locale ou régionale, relèvent les scientifiques.

En comparant ces résultats aux données disponibles pour la période située avant 1982, les chercheurs ont retracé l'évolution de la feuillaison sur l'ensemble du 20ème siècle. Du point de vue du réchauffement climatique, l'avancée récente de la feuillaison, observée par télédétection, en Eurasie boréale indique une augmentation à grande échelle de la température printanière depuis 1921.


* Centre d'études spatiales de la biosphère (CESBIO/OMP, CNRS, Université Toulouse 3, IRD, CNES), Laboratoire de glaciologie et géophysique de l'environnement (LGGE/OSUG, CNRS et Université Grenoble 1), JAMSTEC-Frontier research center for global change (Yokohama, Japon), Centre for terrestrial carbon dynamics (Sheffield, GB), University of Sheffield (Sheffield, GB) et Komarov institute of botany (Saint-Pétersbourg, Russie).

** Delbart, N., Picard, G., Le Toan, T., Kergoat, L., Quegan, S., Woodward, I, Dye, D., and Fedotova, V., Spring phenology in boreal Eurasia in a nearly century time-scale, Global Change Biology, 14 (3), 603 - 614, doi:10.1111/j.1365-2486.2007.01505.x

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager