Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Risques chimiques : deux nouvelles aides pour les PME

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

L'Assurance Maladie – Risques professionnels (AM-RP) propose deux nouvelles aides pour aider les entreprises de moins de 50 salariés à mettre en place une démarche de prévention des risques chimiques.

La subvention « Risques chimiques Pros Équipements » vise à réduire les risques liés aux agents chimiques dangereux, dont les substances cancérogènes, mutagènes et toxiques pour la reproduction (CMR). Elle permet « d'aider à financer plusieurs achats tels que l'installation d'équipements de captage des polluants et d'équipements réduisant les risques d'exposition », explique AM-RP. Elle concerne les entreprises de moins de 50 salariés dépendant du régime général, à l'exclusion des établissements relevant de la fonction publique territoriale ou hospitalière. La subvention « Risques chimiques Pros Peinture » a le même objectif mais pour les entreprises exerçant des activités de peinture et de vernissage en menuiserie (BTP, industries du bois, de l'ameublement, commerces non alimentaires, etc.)

La mise en œuvre des équipements doit toutefois respecter des cahiers des charges précis pour s'assurer qu'ils sont bien maîtrisés. Les subventions, qui sont plafonnées à 25 000 euros hors taxes, s'élèvent à :

  • 50 % des sommes engagées pour les équipements destinés au captage des polluants ou à la réduction des risques d'exposition,
  • 70 % pour la vérification des performances aérauliques et acoustiques des équipements subventionnés.

Ces subventions viennent en complément de la subvention Airbonus pour les centres de contrôle technique et les ateliers de réparation, et de la subvention Soudage + sûr pour prévenir les risques du soudage à l'arc.

Le programme Risques chimiques Pros a été lancé en 2019 par l'Assurance Maladie - Risques professionnels. Articulé autour d'un parcours en quatre étapes, il permet aux entreprises « d'évaluer les risques, de planifier et suivre les actions engagées, afin de réduire l'exposition des salariés à des produits chimiques et d'en éviter les conséquences ». Depuis 2019, des diagnostics ont été menés dans 5 000 entreprises ciblées, grâce à l'accompagnement des caisses régionales de l'AM-RP, en vue de mettre en œuvre des plans d'actions.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Méthode DIDERO : évaluez les risques professionnels de votre organisation CNPP