Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Des radars pour prévenir les risques naturels en montagne

Mieux observer les précipitations et gérer les risques naturels en montagne. C’est le but du projet de déploiement de radars que vient de présenter le Gouvernement au moment où le premier appareil est installé dans la région PACA.

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le Gouvernement vient d'annoncer le déploiement d'un réseau d'appareils de mesure en montagne permettant de transmettre des données en temps réel. Son but ? Améliorer la prévention des risques liés aux crues torrentielles, aux inondations et aux éboulements de terrain.

Le premier radar a été mis en service, lundi 23 mai 2011, au sommet de la montagne de Maurel à La Mure-Argens dans les Alpes-de-Haute-Provence. « Les premières données seront analysées à l'automne prochain. Deux autres appareils compléteront le dispositif d'ici à 2013 », précise le communiqué du Gouvernement. Ils seront installés sur le mont Colombis et au sommet de Vars Mayt.

 
Rhytmme en chiffres Le budget de Rhytmme s'élève à 10,4 millions d'euros sur la période 2008-2013, dont 5,8 millions d'euros d'investissement pour l'équipement, l'installation et le fonctionnement d'un réseau complémentaire de radars et 4,6 millions d'euros pour le développement des services d'avertissement.
Le budget est ainsi réparti : 31% Météo-France, 17% Cemagref, 14% MEDDTL, 19% région PACA, 19% UE.
 
Mesure en temps réel

Ces appareils de mesure permettront de disposer en temps réel d'une estimation quantitative de la répartition des pluies dans l'espace et dans le temps. Ces informations seront croisées à une échelle fine avec d'autres données, permettant de développer des outils d'alerte des collectivités et des services de l'Etat sur l'imminence de phénomènes hydro-météorologiques aux conséquences potentiellement dangereuses.

« Accessibles depuis une plateforme extranet, ces services d'avertissement seront progressivement testés à partir de l'automne 2011 et évalués par un groupe représentatif de futurs utilisateurs, en lien avec les services de l'Etat en charge de la prévision des crues (…) », précise le ministère de l'Ecologie.

Nouvelles stratégies de gestion des risques naturels

Ces installations s'inscrivent dans le cadre du projet Rhytmme, Risques hydrométéorologiques en territoires de montagne et méditerranéens.  Lancé en 2008 par Météo France et le Cemagref, ce projet vise à mettre en place un réseau de radars en bande X adaptés à l'observation des risques naturels en montagne.

« Cette première expérience est menée dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, particulièrement vulnérable à ce type de phénomènes », indique le Gouvernement. Mais les nouvelles stratégies de gestion des risques naturels qui pourraient en découler ont vocation à être transposées à d'autres territoires vulnérables.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Cartographie de l'aléa ruissellement selon la méthode HGM Cereg