En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'Anses pointe le cocktail d'agents chimiques et biologiques qui menace les égoutiers

L'Agence de sécurité met en évidence l'exposition des égoutiers aux agents chimiques et biologiques qui explique la surmortalité constatée. Elle recommande notamment la mise en place d'une formation professionnelle obligatoire.

Risques  |    |  Laurent Radisson Actu-Environnement.com
Nous avons détecté une activité anormale depuis votre adresse IP 3.215.182.81
L'accès aux articles a été verrouillé
Pour levez cette limitation, merci de nous contacter par email ou par téléphone :+ 33 (0)1 45 86 92 26.
Environnement & Technique N°361 Cet article a été publié dans Environnement & Technique n°361
[ Plus d'info sur ce numéro | S'abonner à la revue - Se connecter à l'espace abonné ]
Une étude de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), publiée en 2009 et portant sur la période 2000-2007, a montré une surmortalité de 56% des égoutiers parisiens. Suite à ces résultats préoccupants, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) s'est auto-saisie en 2011 afin d'évaluer les risques sanitaires spécifiques liés à cette profession et d'identifier les causes de cette surmortalité. Elle publie ce mercredi 22 juin les résultats de son expertise fondée sur les...

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Abonnez-vous pour un accès illimité 12,50 € par mois

Déjà abonné ? Identifiez-vous pour consulter l'article

Mot de passe oublié ?

Partager