En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Jean-François Rocchi est nommé Président du BRGM

Jean-François Rocchi, 59 ans, diplômé de droit et de sciences politiques et inspecteur général de l'administration, a été nommé Président du BRGM en Conseil des Ministres du 25 novembre. Il succède à ce poste à Philippe Vesseron.

Nomination  |  Aménagement  |    |  Actu-Environnement.com
   
Jean-François Rocchi est nommé Président du BRGM
   
Ancien élève de l'ENA (1981), Jean-François Rocchi débute sa carrière au ministère de l'intérieur, avant d'être affecté en 1985 au Commissariat général du Plan en qualité de rapporteur. De 1985 à 1990, il est détaché auprès de la Caisse des dépôts, successivement comme adjoint au sous-directeur des dépôts et consignations, puis chef du service de la production bancaire spécialisée. Il est parallèlement président de la Caisse de modernisation industrielle (CAMI), établissement gestionnaire des prêts alimentés par la centralisation des fonds du CODEVI. De 1991 à 1993, il sert à l'Assemblée nationale. Promu inspecteur général de l'administration, il dirige ensuite le cabinet de M. André Rossinot, ministre de la fonction publique, entre 1993 et 1995.

S'agissant des domaines de compétence du BRGM, Jean-François Rocchi travaille depuis une quinzaine d'années dans des activités tournées vers les mines ou l'après-mine, ainsi que vers les problématiques territoriales. Il a été pendant sept ans, de 1995 à 2002, directeur en charge de la reconversion des régions minières au sein du groupe Charbonnages de France (CDF), étant parallèlement administrateur de CDF et des Houillères de bassin. En 2002, M. Rocchi est nommé directeur du cabinet de M. Jean-Paul Delevoye, ministre de la fonction publique, de la réforme de l'Etat et de l'aménagement du territoire, qu'il suivra en qualité de conseiller auprès du Médiateur de la République. A partir de 2004, il devient président du directoire, puis liquidateur de l'Entreprise Minière et Chimique, et président du conseil de surveillance des Mines de potasse d'Alsace. Il a également présidé, de 2004 à 2009, un programme de l'OCDE consacré aux sujets du développement local (programme LEED).

Il est Chevalier de la Légion d'Honneur et Officier de l'Ordre du Mérite.

Réactions3 réactions à cet article

 

Selon Le Nouvel Observateur, la Première chambre de la Cour des comptes vient de décider de transmettre au procureur général de la Cour de discipline budgétaire et financière (CDBF) un rapport mettant en cause Jean-François Rocchi, le président du Consortium de réalisation (CDR), la structure publique chargée de liquider le passif du Crédit Lyonnais.

xantippe | 22 mars 2011 à 20h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

polivalence étourdissante !! ou bouche trous ?

fortuite | 23 mars 2011 à 09h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

En effet , l'article du Nouvel Observateur concerne bien l’actuel Président de cet établissement public.
Où en est-on aujourd'hui avec les promesses sur La Justice de la Gauche ?
Que je sache, ce monsieur et d'autres occupent toujours leurs postes.
Ne doit-on s'inquiéter pour l'avenir de notre société (ou pire encore notre civilisation)?

déabusé | 06 septembre 2012 à 21h51
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager