En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Fermeture de Fessenheim : premier contact raté du médiateur interministériel

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Deux jours après sa nomination, Francis Rol-Tanguy, délégué interministériel à la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim et à sa reconversion, s'est vu refuser l'accès au site vendredi 14 décembre.

Alors que le gouvernement prévoit la fermeture de la doyenne des centrales pour 2016, quelque 150 à 200 salariés de Fessenheim ont refoulé à l'entrée de l'installation le nouveau délégué qui se rendait pour la première fois sur place.

L'assemblée générale du personnel a décidé, lors d'un vote tenu le même jour, de bloquer l'accès à M. Rol-Tanguy, qui devait rencontrer la direction, les salariés et des représentants syndicaux.

Après cette première visite avortée, le délégué interministériel "a tenu à affirmer qu'il comprenait l'inquiétude des salariés et leur volonté de manifester leur désaccord vis-à-vis de la décision de la fermeture de la centrale", a-t-il indiqué dans un communiqué du ministère de l'Ecologie.

Francis Rol-Tanguy a toutefois regretté "ce premier contact" avec les salariés tout en soulignant que sa nomination était "le gage de la volonté de dialogue, manifestée par le gouvernement pour gérer au mieux cette décision de politique énergétique et ses conséquences". Le délégué interministériel a "affirmé sa confiance dans la capacité des salariés d'EDF, comme dans la direction de la centrale, à assurer la sûreté des installations conformément aux préconisations de l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN)".

A compter de janvier 2013, M. Rol-Tanguy "sera régulièrement présent en Alsace" où des rencontres sont prévues avec toutes les parties prenantes concernées par le dossier Fessenheim (représentants d'EDF, élus de la région, associations,…).

Réactions2 réactions à cet article

 

Rol-Tanguy a été bloqué d' accés d' entrée à la centrale de Fessenheim , cela montre bien qu' ils ont des choses à cacher , c'était journée , portes fermées , c'est scandaleux , HOU le personnel et L' ASN , représentants d' EDF , le privé paie les retraites d' EDF , eh! bien , on va dealer , nous le peuple du privé et on va demander des économies à faire et on les obtiendra pour tous ces nantis , qui font partis des riches , cqfd.

bautzen | 18 décembre 2012 à 04h52
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Une petite réaction, tardive, soit mais qui ne dit mot consent . . .
La centrale nucléaire de Fessenheim a ENORMEMENT DE CHOSE A CACHER pour preuve :
- l'autorité de sureté nucléaire française y a passé quasiment l'équivalent d'un mois en inspection surprise en n'y trouvant . . . RIEN ! - sans parler des inspections international qui font quasiment les mêmes constats!
Alors un peu de retenu et parlez de ce que vous connaissez !
Par ailleurs, vous connaissez beaucoup de salariés qui accueilleraient à bras ouvert une personne qui vient pour fermer votre entreprise qui a été jugée (par les autorités compétentes et indépendantes) apte, qui dégage 400 M€ (il ne s'agit pas d'une erreur de frappe, il s'agit bien de 400 Millions d'Euros !) de bénéfice et qui emploi directement 1000 salariés et un bon millier et demi indirectement, sans parler de la quasi absence de rejet de CO² ?
Il faudra que vous preniez le temps de démontrer que le privé paie les retraites d'EDF (Je ne vois d'ailleurs pas le rapport avec la fermeture de Fessenheim si ce n'est que cela risque de mettre des gens en retraite ou dépendant de pôle emploi . . .).
Enfin, c'est qui le peuple du privé qui va demander des économies ? Juste pour mémoire, les agents EDF sont TROP nombreux, TROP payé, FAINEANT et NANTIS et en PLUS de ça il arrive à produire et distribuer le kWh le moins cher et le plus sure d'Europe.
Ces agents EDF sont quand même de sacré magiciens ! HOUDINI a côté c'est un rigolo !
Allez sans rancune !

J-L | 09 janvier 2013 à 14h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager