Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Roundup : la Cour suprême des États-Unis condamne Monsanto

Risques  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Le 21 juin, les juges de la Cour suprême des États-Unis d'Amérique ont rejeté l'appel de l'entreprise agrochimique américaine, Monsanto, dans son procès contre un agriculteur californien à la retraite, Edwin Hardeman. Cette décision condamne ainsi définitivement la filiale du groupe pharmaceutique allemande, Bayer, à un dédommagement de 25 millions de dollars (23,5 millions d'euros) au profit du plaignant. L'ancien agriculteur, atteint d'un cancer lymphatique (ou lymphome non hodgkinien) et en procès depuis 2015, a utilisé du Roundup, le célèbre désherbant à base de glyphosate, pendant vingt-cinq ans.

Il est à noter que cette décision intervient un mois après l'appel du président Joe Biden en sa faveur. La haute instance de la justice américaine doit encore trancher sur une autre affaire mettant Bayer en cause, sur laquelle elle pourrait acter dans les prochaines semaines. Bayer est actuellement sous le coup de 30 000 procès contre son herbicide, après en avoir écarté 107 000 par le passé. Pour y faire face, le groupe a prévu d'ajouter 4,5 milliards de dollars à ses provisions pour litiges, s'élevant déjà à 11,6 milliards. En outre, dans une décision rendue vendredi 17 juin, la cour d'appel fédérale de San Francisco a demandé à l'Agence américaine de l'environnement (EPA) de réévaluer la dangerosité du glyphosate. En 2019, celle-ci avait conclu que l'herbicide ne présentait pourtant « aucun risque raisonnable pour l'homme ou l'environnement ».

Réactions2 réactions à cet article

 

"Il est à noter que cette décision intervient un mois après l'appel du président Joe Biden en sa faveur"
Je ne suis pas sûr (doux euphémisme...) que les juges ultra réactionnaires de la Cour Suprême US soient en quoi que ce soit sensibles aux déclarations du Président BIDEN qu'ils doivent considérer comme une espèce de bolchevique...
Par contre le fait que Monsanto soit désormais "made in Germany" a peut-être aidé...

BIB57 | 24 juin 2022 à 11h30
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Étonnante décision de l'ultra conservatrice Cour suprême des EU en effet, tout autant que très positive. Je suis d'accord avec l'analyse de BIB57 quant aux motivations sous-jacentes de cette décision.
Quant à l'Agence américaine de l'environnement, s'est-elle remise des quatre années de laminage et démantèlement en règle de l'administration TRUMP ?

Pégase | 28 juin 2022 à 10h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XRF Vanta™ : analyseur pour l’étude de sol et la remédiation Olympus France