En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

UE : les collectivités demandent plus d'ambition dans la lutte contre les sacs à usage unique

Déchets  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com

Le Comité des régions, qui est l'assemblée des représentants des pouvoirs locaux et régionaux de l'Union européenne, demande à la Commission européenne davantage d'ambition dans sa proposition de modification de la directive relative aux emballages et aux déchets ménagers pour introduire de nouvelles dispositions pour les sacs plastiques. La Commission voudrait imposer aux Etats membres de prendre des mesures pour réduire la consommation de sacs plastiques légers à poignée, via la mise en place d'instruments économiques ou de restrictions de commercialisation. Le texte doit être examiné par le Parlement le 17 avril.

Réuni les 2 et 3 avril, le Comité des régions a adopté à l'unanimité un rapport qui demande l'interdiction des sacs en plastique gratuits d'ici 2020, l'introduction d'une redevance obligatoire sur les sacs réutilisables et la fixation d'objectifs contraignants en matière de réduction de l'utilisation de sacs en plastique à usage unique (-80% par rapport à 2010).

Elargir à l'ensemble des sacs à usage unique

Le Comité des régions souhaite également que le périmètre de ce texte soit élargi aux "sacs à poignée à usage unique fabriqués à partir de papier, de matériaux d'origine végétale ou d'amidon, afin de s'attaquer aux modes de consommation non durables et de veiller à l'efficacité dans l'utilisation des ressources". Il s'appuie sur l'analyse d'impact réalisée par la Commission qui estimait que pour "chaque millier de sacs en plastique à usage unique évité, une moyenne de 127 sacs en papier sera utilisée" et que "50% des sacs en plastique consommés dans les secteurs autres que les supermarchés seront remplacés par des sacs en papier si ceux-ci ne sont pas soumis à la même politique". De même, le Comité des régions souhaite inclure les sacs en plastique à poignées biodégradables ou compostables dans le champ d'application de la directive. Il se dit préoccupé par "les étiquetages trompeurs, ainsi que des labels partiellement écologiques sur de tels sacs". Enfin, les collectivités européennes demandent une interdiction des plastiques oxodégradables "tant qu'une recherche approfondie n'aura pas démontré la valeur ajoutée de ces produits".

Chaque année, 100 milliards de sacs plastiques sont utilisés en Europe. Si dans certains pays (Danemark, Finlande), la moyenne est de quatre sacs en plastique par personne et par an, dans d'autres (Pologne, Portugal et Slovaquie), elle s'élève à 466.

Réactions4 réactions à cet article

 

En résumé ce comité demande la fin de l'utilisation de TOUS LES SACS EN PLASTIQUES (Quel que soit le plastique!!) et TOUS LES SACS EN PAPIER.
Alors oui, bien sûr nous pouvons retourner a l'epoque ou tout ça n'existait pas, dans les années avant la seconde guerre mondiale.
Cela signifie revenir aux paniers en osier, ou en paille tréssée (biodégradable, oxodégradables ne flottent pas longtemps, ne peuvent pas arriver au bout d'un voyage de milliers de kilomètres au beau milieu de l'océan.)
Oui tout ça a existé jadis et il ne reste plus qu'a convaincre 350 millions d'Européens tout simplement!

ami9327 | 07 avril 2014 à 17h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je ne comprend plus la démarche. Autant interdire les sac en plastique jetable. Bon d'accord.
Mais les sacs en papier ? Ou en amidon (même si je ne suis ps pour) ? Quid des "sacs réutilisables" et la redevance obligatoire présenté dans l'article ? Cela correspond au cabas ou au sac qu'on nous vend comme pouvant servir de poubelle ?

Les sacs en papier, fussent-il grandement consommés peuvent être recyclés et ont moins d'impact qu'un sac en plastique. (Il y a qq début avec les sacs plastiques)

A mon avis l'interdiction des sacs à usage unique en plastique est une bonne chose. Tout le reste passe par de l'éducation. Rien de plus.

Personnellement, si je prend une botte de poireau, des bananes, une grappe de tomate ou que sais-je, je n'utilise pas de sac. Idem pour le pain qu'on achète avec un papier autour. Il y a plein de petit gestes qui compte beaucoup mais cela ne doit dépendre que de la sensibilité des gens. Ce qu'il faut expliquer aujourd'hui c'est que l'emballage (le sur emballage) n'est pas une obligation.

Terra | 08 avril 2014 à 09h39
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Caddy, sac poubelle compostable, sac réutilisable(écolo),je ne vois pas ou est la difficulté c'est une question d'éducation et une avancée pas un retour en arrière, question d'éducation et de génération.

lio | 08 avril 2014 à 10h26
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Nous avons pris, au fil des ans, l'habitude de sacs en plastiques, d'abord des sacs légers puis ensuite, dans un "souci d"écologie" les sacs épais.
Pour des raisons de coût les plastiques utilisés étaient TOUS capables de flotter, et pire, de dériver sur des milliers de kilomètres de nos rivieres jusqu'à la mer.
On reproche au plastique sa (bio)dégradation trop lente ET la pollution en dérivant dans l'eau. Techniquement il y a des solutions a ces préoccupations (relativement nouvelles, les préoccuppations, pas les problèmes!)
Les sacs en papier n'ont jamais réussi supplanter le plastique.
Mais, en vérité, avons nous besoin de ces sacs??? Comment faisait-on jadis avant le plastique?
Fabriquer EN FRANCE des sacs en matières naturelles, renouvelables, biodégradable (osier, paille) permettrait de créer des EMPLOIS et limiterai nos importations. Faut JUSTE changer d'HABITUDES...

ami9327 | 23 avril 2014 à 12h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…