Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Santé-environnement : un appel à projets de recherche pour croiser les données

Risques  |    |  Rachida Boughriet

C'est l'une des mesures du quatrième Plan national santé-environnement (PNSE 4) publié, en 2021, par les ministères chargés de la Santé et de l'Écologie : la création d'un espace commun de partage de données environnementales pour la santé, le Green Data for Health, porté par l'Écolab du Commissariat général au développement durable.

Le 18 octobre, le Green Data for Health et le Health Data hub, plateforme hébergeant des données de santé, lancent conjointement un appel à projets afin que les acteurs portant un projet de recherche en santé-environnement bénéficient d'un accompagnement.

L'appel à projets a pour but de « stimuler et faciliter » les croisements entre des données environnementales et les données de santé au service de projets innovants, explique le ministère de la Transition écologique. L'objectif est notamment de lever une partie des freins liés au manque de repérabilité des données, à la difficulté d'accès à ces dernières ainsi qu'aux caractéristiques hétérogènes et lacunaires des bases de données utilisables, afin d'encourager les cas d'usage sur le champ de la recherche en santé et environnement.

Cet appel à projets de recherche porte sur les thématiques suivantes : l'impact causal du bruit, ainsi que les effets des bassins industriels et des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine. Jusqu'à quatre projets bénéficieront d'un accompagnement dans leur mise en œuvre et d'un financement à hauteur de 135 000 euros chacun pendant dix-huit mois.

Réactions1 réaction à cet article

 

Oui...bon...encore des études pour mesurer ce que l'on sait déjà: le bruit , les pollutions et les perturbateurs endocriniens perturbent, modifient et finissent par tuer. Quand mettra t-on les moyens pour les éviter ? Parce que faire de belles courbes de démonstrations des nuisances ne les a jamais empêchées. Mais il faut bien occuper les foules de fonctionnaires qui s'ennuient dans leurs bureaux et donner à la population l'illusion que l'on pense à elle.

gaïa94 | 22 octobre 2022 à 18h12
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]