En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sarkozy plaide pour un New Deal planétaire

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
Le président français Nicolas Sarkozy a appelé le 25 septembre les Nations Unies à fonder un « nouvel ordre mondial », un « New Deal écologique et économique », en lui confiant notamment la tâche de mieux répartir les profits des matières premières, de la technologie et de moraliser le capitalisme financier. Dans ce monde où le sort de chacun dépend de plus en plus de celui des autres, l'ONU ne doit pas être affaiblie mais renforcée. Sa réforme pour l'adapter aux réalités du monde d'aujourd'hui est une priorité pour la France. Nous n'avons plus le temps d'attendre , a déclaré Nicolas Sarkozy lors du débat de haut niveau de l'Assemblée générale.
Le président de la France a réclamé « un nouvel état d'esprit ». C'est d'un véritable New Deal dont le monde a besoin. Un New Deal écologique et économique , a-t-il lancé. Nicolas Sarkozy a notamment appelé tous les Etats à se réunir pour fonder le nouvel ordre mondial du XXIème siècle sur l'idée que les biens communs de l'humanité doivent être placés sous la responsabilité de l'humanité tout entière.
A ce titre, il a défendu l'idée d'assurer à tous les hommes l'accès aux ressources vitales, à l'eau, à l'énergie, à l'alimentation, aux médicaments et à la connaissance ».
A cette fin, il a lancé un « appel solennel » pour que les Nations Unies prennent en main la question d'une plus juste répartition des profits, de la rente des matières premières et des rentes technologiques. Le 24 septembre, Nicolas Sarkozy avait souligné que la France faisant de la lutte contre les changements climatiques une « priorité absolue ». Nous voulons des décisions tout de suite, maintenant, immédiatement, parce que demain il sera trop tard. Et ce trop tard c'est deux degrés Celsius de plus, après quoi nous aurons atteint le point de non-retour, avait –t-il indiqué. Pour France Nature Environnement, l'idée d'un New Deal écologique et économique sera crédible si la France montre l'exemple en réussissant ce qui constitue le laboratoire de ce new deal à l'échelle planétaire : le Grenelle de l'environnement. La réussite de ce Grenelle doit être sans ambiguïté si le gouvernement français entend jouer les premiers rôles à l'échelle de la planète, a souligné dans un communiqué Arnaud Gossement. Le discours du Président de la république donne une résonance internationale à un évènement qui doit prouver au monde entier que la France est capable de passer des discours aux actes !

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager