En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nantes Métropole : les boues d'épuration seront séchées dans des serres

Déchets  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com

A partir de l'été 2012, 9.600 tonnes de boues issues des deux stations de traitement des eaux usées de la métropole nantaise (Tougas et la Petite Californie) seront traitées sur un nouveau site de séchage solaire. Sept mille mètres carrés de serres ventilées devraient permettre d'assécher les boues à 50 % en trois semaines.

Après avoir étudié les différentes techniques existantes (séchage thermique, compostage, co-incinération, séchage solaire), Nantes Métropole a jugé que le système de séchage solaire était "le plus adapté pour réduire le tonnage des boues produites sur l'agglomération", car il permet une valorisation agricole des boues, des économies d'énergie et la réduction des volumes transportés.

"L'objectif de ce nouveau dispositif ingénieux et économique est d'assécher ces boues fortement chargées en eau (70 %) afin de faciliter leur transport. Devenues plus compactes et plus légères, elles seront ensuite proposées gratuitement pour épandage à 145 agriculteurs du département", indique la communauté urbaine qui a investi 5 millions d'euros.

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour,

Je suis actuellement coordonnateur du réseau de l'assainissement durable en Belgique et je souris de voir ce processus de sèchage solaire mis sur pied alors que de notre coté nous nous inspirons beaucoup d'un autre système développé par loin... les centres d'imprégnation, jugez plutôt: trecofim.com. Je pense qu'alors Nantes métropole pourrait même vendre ses produits aux agriculteurs. En effet, les vertus des fumiers pour la reconstruction des sols ne sont plus à prouver et le rapport C/N étant meilleur avec l'ajout d'un litière (qui pourrait être des déchets verts de jardin), la fixation des intrants minéraux sera d'autant meilleur.

à méditer n'est-il pas?

Olivier C | 10 avril 2012 à 16h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager