Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sécheresse : le gouvernement ajuste les dispositions concernant l'agriculture

Eau  |    |  Dorothée Laperche  |  Actu-Environnement.com

« Le mois d'avril accuse un déficit important en pluviométrie : - 25 % par rapport aux normes de référence, a pointé le ministère de la Transition écologique, lors d'un "brief" presse sur la situation de la sécheresse, lundi 9 mai. En conséquence, les sols sont excessivement secs, notamment en Provence-Alpes-Côte d'Azur, Grand Est, Lozère, Cantal et Nord-Pas-de-Calais. » La situation serait semblable à celle de l'année 2019. Les prévisions saisonnières de Météo-France montrent que les tendances favorisent un scénario plus sec et plus chaud que la normale. Et 15 départements sont déjà concernés par des mesures de restrictions d'eau (stade d'alerte, d'alerte renforcée ou de crise).

Dans ce contexte, le gouvernement a organisé des réunions avec les ministères de l'Agriculture, de la Transition écologique et les directeurs des agences de l'eau, d'une part, et les organisations professionnelles agricoles, d'autre part. Selon le ministère de l'Agriculture, les rendements des cultures d'hiver (blé ou orge) pourraient être diminués. « Nous n'avons pas de possibilité d'anticiper la proportion de baisse, indique le ministère de l'Agriculture. Les cultures de printemps – maïs, betterave – sont, quant à elles, dépendantes des précipitations des semaines qui viennent. » La pousse d'herbe pourrait également être ralentie.

Pour essayer d'anticiper ces conséquences, plusieurs annonces ont déjà été faites, comme l'enveloppe de 100 millions d'euros débloquée pour les agences de l'eau afin « optimiser l'accès à la ressource ». Le gouvernement compte également sur les mesures annoncées lors du Varenne agricole de l'eau. À la suite des réunions de lundi, il a acté l'ajout de 20 millions supplémentaires au guichet ouvert dans ce cadre, pour aider à la sobriété des consommations agricoles. Le gouvernement vise à optimiser les conventions passées avec les agriculteurs concernant la mise à disposition de surface en herbe d'établissements publics fonciers, d'aéroports, des réseaux ferroviaires ou camps militaires. Il souhaite également faire évoluer la gouvernance sur ces questions. « Nous allons établir un plan d'action qui listera l'ensemble des initiatives, dans l'objectif de les structurer et permettre un suivi régulier », a détaillé le ministère de l'Agriculture.

Par ailleurs, comme l'année dernière, une carte des territoires avec risques de sécheresse sera établie et présentée lors du prochain Comité d'anticipation et de suivi hydrologique (Cash), prévu la semaine prochaine.

Réactions3 réactions à cet article

 

plutôt que laisser échapper l'eau des fleuves dans les océans et mers polluées par le sel, faisons un grand programme de bassines et retenues d'eau ainsi que des forages d'eau. Il faut stocker l'eau et aussi réutiliser l'eau assainie sortant des stations d'épuration.La quantité d'eau disponible est la différence entre le volume des pluies et les volumes d'eau des fleuves qui se jettent dans la mer. On ne manque pas d'eau, il suffit de la répartir et de la gérer

le papet | 11 mai 2022 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

"Est ce que vous avez conscience que la France risque une pénurie alimentaire parce que les préfectures interdisent l’irrigation des champs qui nourrissent la population ??? " _ https://www.instagram.com/p/Cdc0tL0o9sT/

laurent | 12 mai 2022 à 16h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les océans couvrent DEUX fois plus de surfaces que les continents , Donc pour faire baisser le niveau des mers de 1cm Il faudrait couvrir les terres de 2cm d'eau , Quel pays ne révérait pas de retenir 2cm d'eau pendant les inondations pour ne plus avoir de sécheresse ?

laurent | 12 mai 2022 à 21h54
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager