Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sécheresse : un budget supplémentaire pour les agences de l'eau

Eau  |    |  Félix Gouty  |  Actu-Environnement.com

Cent millions d'euros : telle est la hausse du plafond des dépenses des agences de l'eau pour 2022 que le gouvernement a autorisé, ce 29 avril. Cette enveloppe s'ajoute au budget annuel, établi à environ 2,5 milliards d'euros sur la période 2019-2024. Elle s'inscrit dans le cadre des crises de l'énergie et des denrées alimentaires, précipitées par les conséquences de la guerre en Ukraine, mais également d'un risque accru de sécheresse dans les prochains mois. Elle doit ainsi inviter les préfets coordonnateurs des sept bassins hydrographiques métropolitains à « anticiper les mesures nécessaires à la préservation de la ressource en eau et veiller aux enjeux d'eau potable, d'agriculture et de production d'énergie », souligne le gouvernement.

Ce budget supplémentaire vise à engager des actions d'optimisation des retenues existantes ou de création de nouvelles retenues, de réutilisation des eaux usées traitées, de lutte contre les fuites ou encore de désimperméabilisation des espaces publics pour favoriser le rechargement des nappes phréatiques. Le gouvernement publiera à la fin du mois de mai une carte de prévision du risque de sécheresse pour l'été, afin d'aiguiller les préfets dans leurs mesures.

Nomination du délégué interministériel

Cette décision advient, de plus, à la suite de la nomination du nouveau délégué interministériel chargé du suivi des actions et travaux engagés dans le cadre du Varenne agricole de l'eau et de l'adaptation au changement climatique. Nommé par le décret du 23 avril, le préfet Frédéric Veau sera ainsi placé auprès des ministères de l'Environnement et de l'Agriculture. Ancien préfet, notamment, de Mayotte, puis de la Corrèze, il exerçait jusqu'ici les fonctions de préfet en charge du « brexit » auprès du secrétaire général du ministère de l'Intérieur.

Réactions1 réaction à cet article

 

On est sauvés ! Un Délégué Interministériel ! Alleluia !
Qui a dit que ce gouvernement était "libéral" ? Il nationalise le climat et en organise le contrôle ! YAKAFOKON triomphe enfin !

Albatros | 18 mai 2022 à 12h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Félix Gouty

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Mesure de siccité des boues - Micro-Polar LB566 BERTHOLD FRANCE SAS