Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Secteurs d'information sur les sols : les modèles d'attestations sont soumis à consultation

Risques  |    |  Laurent Radisson  |  Actu-Environnement.com

Le ministère de l'Environnement soumet à la consultation du public jusqu'au 23 décembre prochain un projet d'arrêté qui fixe les modèles d'attestations qui doivent être joints aux demandes de permis de construire ou d'aménager pour les projets de construction ou de lotissement sur des secteurs d'information sur les sols (SIS). Ce texte sera examiné par le Conseil supérieur de la prévention des risques technologiques (CSPRT) lors de sa réunion du 13 décembre prochain.

La norme qui doit servir de référentiel pour l'établissement de l'attestation par un bureau d'études certifié est la norme NF X31-620-2, précise également le texte. L'Afnor a publié le 2 août dernier la nouvelle version de cette norme. Le projet d'arrêté précise aussi que la certification des bureaux d'études est délivrée par un organisme accrédité par le Comité français d'accréditation (Cofrac) ou un organisme européen reconnu.

Les secteurs d'information sur les sols, prévus par la loi Alur, ont été mis en œuvre par le décret du 26 octobre 2015. Ce dispositif vise à recenser les sites pollués qui, en cas de changement d'usage, justifient la réalisation d'études de sols et de mesures de gestion de la pollution. Le recensement doit être réalisé avant le 1er janvier 2019.

Les articles L. 556-1 et L. 556-2 du code de l'environnement, introduits par la loi, imposent une attestation pour garantir la prise en compte des conclusions de l'étude de sols dans la conception du projet ainsi que la prise en compte des mesures de gestion permettant d'assurer la compatibilité entre l'usage futur et l'état des sols. Ces attestations doivent être établies par un bureau d'études certifié dans le domaine des sites et sols pollués (SSP), précise la loi.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Laurent Radisson

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

TD-Diver & Baro-Diver : sondes / surveillance des eaux souterraines SDEC