Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Sécurité énergétique : la Commission européenne présente une nouvelle vague de mesures

Energie  |    |  Sophie Fabrégat

La Commission européenne a présenté, le 18 octobre, de nouvelles mesures pour lutter contre les prix élevés de l'énergie (achats conjoints de gaz, prix de référence pour le GNL…). Si les stocks européens de gaz sont quasiment pleins actuellement (92 %), l'objectif est d'anticiper leur remplissage pour l'hiver suivant. Un inventaire des besoins d'investissements dans le stockage, les infrastructures énergétiques, l'efficacité énergétique, etc. sera également réalisé. Ces propositions seront examinées lors du Conseil européen des 20 et 21 octobre, ainsi qu'à l'occasion du Conseil énergie du 25 octobre.

Par ailleurs, l'exécutif européen a adopté son programme de travail pour 2023. Il prévoit notamment d'avancer les travaux sur la réforme du marché de l'électricité au premier semestre, afin de parvenir au découplage des prix du gaz et de l'électricité. La Commission proposera également la création d'une nouvelle Banque européenne de l'hydrogène, qui investira 3 milliards d'euros afin de lancer rapidement un marché de l'hydrogène dans l'UE.

Enfin, la Commission a présenté un plan d'action axé sur la transition numérique des systèmes énergétiques. « Le Green deal européen et le plan RePowerEU nécessitent une transformation profonde de notre système énergétique, qui doit devenir plus interactif et plus intelligent pour aider les consommateurs à tirer profit des avantages de la transition écologique », estime l'exécutif européen. L'objectif est de s'appuyer sur les nouvelles technologies pour améliorer et mieux contrôler les consommations énergétiques, faciliter l'intégration des énergies renouvelables dans les réseaux, tout en augmentant la cybersécurité, avec la création notamment d'un code de réseau pour les flux transfrontaliers d'électricité.

Les nouvelles technologies doivent également permettre, à terme, de découpler l'empreinte énergétique du secteur. Cela passe notamment par la labellisation environnementale des centres de données ou encore une étiquette énergétique pour les ordinateurs.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Borne de recharge électrique Pulse WB-AC 3,7-11 kW MADIC Group
Mobilité: infrastructure et service de distribution d'énergies alternatives MADIC Group