En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les municipalités se préparent à la Semaine sans pesticides

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
Organisée par l'ACAP (Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides), la cinquième édition de la Semaine sans pesticides se tiendra du 20 au 30 mars. Pendant 10 jours, associations, jardineries, agriculteurs et collectivités vont organiser des actions variées pour sensibiliser tous les publics sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation des pesticides. L'objectif de cette Semaine est de promouvoir des solutions alternatives aux pesticides, tant en exploitation agricole que dans un jardin privé. A ce jour, plus de 300 manifestations sont recensées en France et une centaine en Europe mais aussi en Côte d'Ivoire, en Tunisie ou en Nouvelle- Calédonie, selon l'ACAP.

Plusieurs collectivités se mobilisent pour cette édition parmi lesquelles les Villes de Strasbourg et Paris. Ainsi à partir du 17 mars et pendant un mois, l'opération de sensibilisation ''Nature(s), Nature'', sera organisée par la Ville et la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), autour de la biodiversité et du développement durable. La Ville et la CUS se sont engagées à ne plus employer de pesticides pour l'entretien des espaces publiques. Des projections, expositions et ateliers seront également organisés à Paris. En partenariat avec la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), l'Union Nationale de l'Apiculture Française (UNAF), l'Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides et Espaces (ACPE) - en cette Année internationale de la Biodiversité - la mairie de Paris entend sensibiliser à l'impact de ''l'usage des pesticides sur certaines espèces vivantes et leurs milieux (pollution de l'air et des eaux, appauvrissement des sols, contamination de la faune, etc.)''. A l'instar de Strasbourg, Orléans et plusieurs autres collectivités locales, la ville s'est engagée dans une démarche ''Zéro pesticide''.

Avec 76.000 tonnes de substances actives par an, la France est le premier consommateur de pesticides en Europe et le 3e mondial.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager