Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Troisième édition de la Semaine sans pesticides, du 20 au 30 mars

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
La Semaine sans pesticides organisée par l'ACAP (Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides), se tiendra du 20 au 30 mars 2008. Pendant 10 jours, des associations, ainsi que des collectivités, des jardineries, des agriculteurs, vont organiser des actions variées pour sensibiliser tous les publics sur les risques sanitaires et environnementaux liés à l'utilisation des pesticides appelés également substances phyto-pharmaceutiques et montrer que des alternatives viables aux traitements chimiques existent.

En 2007, 120 organisations avaient pris part à la deuxième édition de la semaine sans pesticide en mettant en place 217 actions. Pour l'édition 2008, plus de 200 événements sont déjà prévus en France. Avec au programme durant ces 10 jours : des visites de fermes bio, des conférences, des projections de films, des débats et expositions ou spectacles, des sorties sur le terrain ou encore des portes ouvertes en jardins ou exploitations agricoles dans tout le pays mais aussi pour la première fois en Europe (Belgique, Italie, Angleterre) ou au Québec.

Avec 75.000 tonnes de substances actives par an, la France est le premier consommateur de pesticides en Europe et le 3e mondial, souligne le MDRGF (Mouvement pour les Droits et le Respect des Générations Futures). Les résidus de pesticides présents dans l'eau et les végétaux représenteraient des risques sérieux pour l'homme : reproduction, cancers, etc. Pour l'IFEN (Institut Français de l'Environnement), la moitié des cours d'eau et près d'un tiers des nappes souterraines françaises contrôlées en 2004 présentaient des traces significatives de pesticides. De même que selon le MDRGF, plus de 50% des aliments végétaux consommés en France renfermeraient des résidus de pesticides, 40 % des fruits et légumes vendus dans l'Union Européenne sont contaminés par des résidus de pesticides, dont 3% sont au-dessus des LMR, ajoute l'organisation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

XRF Vanta™ : analyseur pour l’étude de sol et la remédiation Olympus France