En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le Sénat présente une feuille de route « pour une relance bas-carbone »

Gouvernance  |    |  Rémi Pin  |  Actu-Environnement.com

En pleine crise sanitaire, le Sénat appelait le Gouvernement à faire de la neutralité carbone « l'aiguillon du plan de relance », et confiait à trois sénateurs la mission de suivre l'impact de la Covid-19 sur le secteur de l'énergie. Ces derniers proposent une feuille de route comprenant 45 mesures réunies en dix axes, visant à « relancer notre économie en accélérant sa décarbonation ».

Les sénateurs appellent tout d'abord le Gouvernement à appliquer la loi « Énergie-Climat ». « Six mois après sa publication, le taux d'application de cette loi n'est que de 21 % pour les mesures règlementaires et de 7 % pour les ordonnances, constate Daniel Gremillet, sénateur Les Républicains des Vosges. Pour ce qui concerne la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), les objectifs en matière de biogaz, d'hydrogène et d'éolien en mer sont en retrait par rapport à ceux adoptés par le législateur, et les contributions au service public de l'électricité (CSPE) nécessitent d'être évaluées à l'aune de la crise. »

Les sénateurs plaident pour accompagner les énergéticiens et les consommateurs, afin de favoriser l'acceptabilité sociale de la transition énergétique. « L'urgence commande de soutenir la trésorerie et les investissements de nos énergéticiens, poursuit Daniel Gremillet. S'agissant des ménages, ils doivent être protégés du risque accru de précarité énergétique, avec une revalorisation du chèque-énergie. »

Le Sénat préconise de favoriser les opérations de rénovation énergétique, les projets d'énergies renouvelables, ainsi que les véhicules et les carburants propres. « La massification des opérations de rénovation énergétique constitue la clé de voûte de toute relance verte », précise Roland Courteau, député socialiste de l'Aude.

Enfin, le maintien de la souveraineté énergétique française passe, pour les sénateurs, par des « investissements suffisants » à l'énergie nucléaire. « La production d'énergie nucléaire, largement décarbonée, constitue un atout considérable pour réaliser nos engagements climatiques, assure Sophie Primas, présidente de la commission des Affaires économiques du Sénat. C'est pourquoi il est impératif de continuer d'investir dans ce domaine et d'associer le Parlement aux réformes envisagées par l'exécutif. »

Réactions2 réactions à cet article

 

En matière de production d''électricité, la première urgence est de maintenir un système fiable, stable, peu coûteux. La PPE, qui inscrit comme absolu et sans justification aucune l'arrêt prématuré de 15 réacteurs nucléaires, va à l'encontre de cet objectif : les intermittentes font peser un risque inacceptable au pays en termes de coûts et de stabilité de production. Et en pleine crise Covid... le gouvernement a décidé le lancement du doublement du parc intermittent, avec des moulins à vent de 250m de haut ! Une absolue ineptie, que le pays n'a tout simplement plus les moyens de supporter.

dmg | 10 juin 2020 à 22h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

L'énergie nucléaire mais pas l' EPR, qui ne fonctionnera jamais, c'est l'équation à résoudre...pas facile , hein?! Comme s'il n'y avait que l'énergie nucléaire qui soit décarbonée, c'est incroyable comme on a l'esprit étroit dans ce pays.Et puis décarboner ça veut dire aussi arrêter de polluer car si on rénove les bâtiments ou qu'on relance le nucléaire sans faire d'effort pour réduire la pollution des transports , on ne fera que du sur place avec cette foutue croissance dont personne ne veut sortir , alors que c'est LA solution.

gaïa94 | 10 juin 2020 à 23h34
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager