Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Loi économie circulaire : le Sénat rejette la consigne pour recyclage

Les sénateurs de la commission développement durable proposent de limiter la consigne au réemploi et à la réutilisation des emballages. Des précisions concernant la mise en œuvre du dispositif ont été rejetées.

Déchets  |    |  Philippe Collet

Mardi 17 septembre, les élus de la commission de l'aménagement du territoire et du développement durable ont recentré le dispositif de consigne proposé par le gouvernement dans le projet de loi relatif à la lutte contre le gaspillage et à l'économie ci...

Réactions3 réactions à cet article

 

Il n'y a pas grand chose à attendre de bon de celles et ceux qui confortent le montant de leur retraite au Palais du Luxembourg,

Surtout que la majorité d'entre eux sont pré-élus, pré-réélus, pré-réréélu par leur parti des mois avant le scrutin parfois

Sagecol | 19 septembre 2019 à 11h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Il n'y a pas de paradoxe à "[commander] une étude d'impact" tout en rejetant l'amendement qui "précisait que la consigne ne pouvait être imposée que si son bilan environnemental global est positif" ? En gros la mesure vise à contenter les taux de recyclages imposés par Bruxelles sans aucun égard à l'impact environnemental... brillant !

Jean-Baptiste Courvoisier | 19 septembre 2019 à 14h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les élus locaux que sont les maires sont vent debout contre le retour de la consigne, accusée de leur soutirer des ressources via la vente de déchets valorisables. Or, ce sont eux, es qualité de grands électeurs, qui élisent les sénateurs. Et les sénateurs tiennent généralement à être réélus. CQFD.
Que de trésors de mauvaise foi peut-on trouver dans les arguments des sénateurs. La palme d'or revient à celui considérant la consigne comme anti-écologique ! Mais somme toute du très classique chez les allergiques à l'écologie. C'est même là un réflexe très pavlovien chez eux : chercher à donner à croire que l'on est soi-même parfaitement qualifié à délivrer un certificat d'honorabilité écologique. Bon, il suffit juste de repérer cette grosse ficèle usée.

Pégase | 20 septembre 2019 à 13h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Tunnels BIODOME© pour un compostage optimisé et sans nuisances HANTSCH
RED, surveillance caméra thermométrique contre les incendies d'entrepôt KOOI SECURITY