Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Le SER crée une commission ''Solaire thermodynamique''

Energie  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Le Syndicat des énergies renouvelables, organisation professionnelle qui regroupe les industriels de l'ensemble des filières énergies renouvelables vient d'annoncer dans un communiqué avoir crée une commission ''Solaire thermodynamique''.

''Le solaire à concentration est une filière au potentiel considérable. En effet, en 2009, on recensait une capacité mondiale d'environ 710 MW et près de 1 800 MW en projet. Il ne manque plus à l'industrie française qu'un soutien au développement de démonstrateurs qui lui permettront de jouer un rôle majeur à l'export et, en tout premier lieu, dans le Plan Solaire Méditerranée au service de l'Union Pour la Méditerranée'', estime André Antolini, président du SER.

La commission vise à regrouper les acteurs français du secteur : centres de recherche, bureaux d'études, fabricants de composants, développeurs de projet et exploitants. Dans son programme de travail, figurent le suivi des projets en cours, en particulier le Plan Solaire Méditerranéen (PSM) et l'accompagnement des acteurs de la filière à l'international.

Réactions1 réaction à cet article

 
Le potentiel solaire thermodynamique chilien

Bonjour,

Je souhaiterais pouvoir sensibiliser les acteurs français du Solaire Thermodynamique au formidable marché potentiel solaire du nord chilien (18TWE), sa qualité (jusqu'à 3.280 kWh/m2/an) et ses marchés potentiels:

- Le Brésil, et son besoin de pouvoir compter sur des centaines de GWE pour pouvoir soutenir sa croissance et son développement dans le temps.

- Le secteur chilien de la Mine (Cuivre)et son urgente nécessité de pouvoir compter sur une génération fiable d'électricité de prix linéaire dans le temps face aux incertitudes (Volatilité des prix des fossiles) du post zenith du pétrole ainsi que son urgent besoin d'eau desalinisée.

Je ne peux donc qu'encourager ces acteurs français à considérer l'opportunité et à se positionner dès maintenant au Chili aux cotés de ses concurrents espagnols et nord-américains.

Christian Matke | 28 juillet 2010 à 18h07
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager