En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Recharge électrique : l'État accompagne la signature de la charte « Objectif 100 000 bornes »

Transport  |    |  Philippe Collet  |  Actu-Environnement.com

Lundi 12 octobre, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, ont reçu les acteurs de la filière automobile, autoroutière, de l'énergie et de la grande distribution ainsi que des élus locaux pour la signature de la charte « Objectif 100 000 bornes ». « Les groupes E.Leclerc, Lidl, Système U, Green Yellow, la Métropole du Grand Paris, la FNCCR, ainsi que Total, Izivia, Engie et Enedis se sont engagés aujourd'hui à concourir à l'objectif de déploiement de 100 000 points de charge ouverts au public en France », explique le ministère de la Transition écologique.

L'objectif est d'assurer le déploiement d'un réseau d'infrastructures de recharge permettant un bon maillage territorial et une diversité d'usages. Cet objectif passe par une collaboration entre les collectivités locales, les acteurs de la grande distribution, les sociétés d'autoroutes, les hôteliers ou encore les restaurateurs.

Cette charte s'accompagne d'une enveloppe de 100 millions d'euros dédiée à l'installation de stations de recharge rapide « dans la quasi-totalité des aires de service du réseau d'autoroute et des routes nationales ».

De même, le programme Advenir, qui vise à promouvoir l'installation de bornes sur le territoire, est renforcé. Le programme, éligible au dispositif des certificats d'économies d'énergie (CEE), peut prendre en charge jusqu'à 60 % du coût des bornes ouvertes au public, soit une aide allant de 2 000 euros à 9 000 euros (contre des montants compris entre 1 000 euros et 2 000 euros auparavant).

L'État propose aussi la mise en place d'aides au rétrofit des bornes déjà installées. « L'objectif est de remettre à niveau une partie du réseau existant installé il y a plusieurs années, en les rendant notamment interopérables », explique le ministère. Des chartes pour la qualité des services de charge sont proposées par l'Association française pour l'itinérance de la recharge électrique des véhicules (Afirev).

Ces mesures dédiées au déploiement d'un réseau de recharge, complète les annonces de Jean-Baptiste Djebbari concernant la création d'un bonus de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et d'un dispositif de micro-crédit garanti par l'État pour les ménages les plus modestes qui achètent un véhicule peu émetteur.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Philippe Collet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager