Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Six premiers projets retenus pour l'extension du sentier du littoral

Aménagement  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le 17 avril, les ministères de la Mer et de la Transition écologique ont annoncé les six premiers projets retenus dans le cadre de l'appel à projets, lancé en mars dernier, pour étendre le sentier du littoral. Le 13 avril s'est tenu le premier comité de pilotage interministériel de sélection des candidatures. Au total, six dossiers de collectivités répartis sur trois façades maritimes ont été choisis.

Il s'agit de la commune de Hillion (22) qui prévoit la création d'une passerelle d'accès à la plage de Granville « en remplacement d'une cale dangereuse, à partir d'un sentier de grande randonnée (GR) et d'un parking repensé ». Figure également la commune de Saint-Cast-le-Guildo (22) pour son projet de création d'un tracé alternatif (140 m) à la suite d'un éboulement. Idem pour la commune de Plougastel Daoulas (29) qui prévoit la création, l'extension et la valorisation d'un sentier avec une boucle, ainsi que la sécurisation d'accès au rivage. La commune d'Etel (56) est aussi sélectionnée et va entreprendre une étude pour la « réduction d'une discontinuité du sentier littoral sur le GR34 (Ria du Sac'h rive gauche) préalable à des travaux ».

S'ajoute la communauté de communes de l'île d'Oléron (17) qui envisage la requalification et la valorisation du sentier littoral sur 6 km sur la commune du Château, en bordure de la réserve naturelle nationale de Moëze. Et, enfin, le syndicat mixte du bassin de Thau (34) va réaliser une étude structurante préalable à l'ouverture de sentiers autour de la lagune de Thau (79 km).

Cet appel à projets « France vue sur mer » est doté d'une première enveloppe de cinq millions d'euros dans le cadre du plan de relance. « Au travers de ces projets concrets qui débuteront dans les prochaines semaines, ce sont plusieurs centaines de milliers d'euros « France Relance » directement injectés dans les territoires, constituant ainsi de véritables leviers pour l'économie locale », ont souligné les ministères.

Le Conservatoire du littoral, membre du comité de pilotage, est également très impliqué dans le dispositif. Il proposera prochainement de nouveaux projets en France hexagonale et en Outre-mer.

Réactions1 réaction à cet article

 

En Bretagne rien à dire, le gr22 est bien géré, on ne peut pas en dire plus des autres régions, ce sont plutôt des sauts de puces.
Comme partout il éxiste des droits de passage qui correspondent aux chemins de douaniers, faut y rester

pemmore | 21 avril 2021 à 19h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager