Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Vélos électriques en libre-service : les sociétés Smoove et Zoov s'unissent

Transport  |    |  Florence Roussel  |  Actu-Environnement.com

Afin de proposer aux collectivités des services de vélos électriques en libre-service, les deux sociétés Smoove et Zoov ont décidé de s'unir. Créée en 2008, Smoove est une société qui conçoit et fournit des systèmes de vélos partagés. Elle s'est associée à divers exploitants pour en assurer l'opération et la maintenance. Smoove appartient depuis 2019 à Via ID, filiale dédiée aux nouvelles mobilités du groupe Mobivia. La société Zoov, quant à elle, a été créée en 2017. Elle propose des services de vélos électriques partagés à Bordeaux et dans le sud de Paris. « En associant l'expérience et la présence internationale de Smoove à l'avancée technologique de Zoov, la nouvelle entité aura les capacités de répondre à toutes les attentes des municipalités et d'accélérer massivement le report modal de la voiture personnelle vers la mobilité à vélo », expliquent les deux entités dans un communiqué commun.

Dans cette opération, Mobivia, maison-mère de Smoove, reste actionnaire majoritaire de la nouvelle entité, aux côtés des fondateurs de Zoov et des investisseurs de la start-up : Daphni, C4 Ventures, Road Ventures, BNP Paribas Développement et la Banque des territoires. La nouvelle entité prépare une levée de fonds qui aura notamment pour objectif d'accélérer son développement commercial et de décupler ses capacités d'innovation.

Réactions1 réaction à cet article

 

L'idée par d'un bon sentiment, mais comment savoir si le vélo n'a pas été saboté, volé, kidnappé (planqué pour être sur de le retrouver le lendemain ou le lundi) ou prisun cours de natation dans un canal parisien.

pemmore | 14 avril 2021 à 10h01
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Entreprises du BTP : et si vous optiez pour des matériaux recyclés ? Biogénie