Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La FNE conteste la position de la France sur les sols pollués

Aménagement  |    |  Actu-Environnement.com
Le groupe environnement du Comité des représentants permanents des Etats membres de l'Union européenne (COREPER) se réunit ce jeudi 19 juillet 2007 pour débattre de la proposition de directive de la Commission définissant un cadre pour la protection des sols. Selon les informations transmises à la fédération FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT, la France s'apprête à réclamer une réécriture des seules dispositions ambitieuses de la proposition de directive sur les sols de manière à laisser chaque Etat membre libre de continuer à faire ce qu'il veut (principe de subsidiarité).Ceci concernerait notamment la réglementation des sites contaminés. La France refuserait l'approche systématique prévue par la directive, pour une approche au cas par cas, centrée sur le risque. seules dispositions ambitieuses de la proposition de directive sur les sols de manière à laisser chaque Etat membre libre de continuer à faire ce qu'il veut (principe de subsidiarité). L'Etat ne peut abandonner sa responsabilité et son pouvoir de police sur cette question essentielle pour la santé publique et l'environnement, estime Sophie Bringuy, juriste de la fédération. La fédération demande donc au gouvernement de défendre une directive forte, en prenant en compte les propositions qu'elle a formulées jusqu'ici.

Réactions1 réaction à cet article

 
Ferme du Casino La Baule /Guérande

En 1990 j'ai fait venir Envoyé Spécial de France 2 pour dénoncer la pollution engendrée par la décharge municipale de la Baule et ces déchets hospitaliers... Depuis "Boomerang" devenu "les trie t'on?" n'a cessé de faire annuler les permis de construire du Groupe Barrière sur cette gangréne. Aujourd'hui le Groupe a vendu ces terres polluées à autre organisme qui veut construire une maison de retraite, des petits immeubles et une de pavillons où il sera interdit de faire un potager à cause des 257 poisons découverts dans le sous sol. Un collectif s'est créé avec les paludiers,et les associations pour faire annuler ce permis de construire.Les Elus, les organismes de contrôles et l'Europe reconnait officiellement que cette décharge est polluée, mais les travaux continuent et les tranchées creusées pour passer les réseaux (eaux de pluie, eau de ville, énergie, télécom..etc) mettent en évidence les déchets ressortis qui n'ont rien à voir avec ce qui était prévu en dépots sur cette décharge(Tailles et gravats) Mes photos de 199O montrent ce qui a était caché dans ces marais salants alimentés par l'étier qui traverse la décharge. On ne peut accepter cette mise en danger des habitants et de l'environnement. Les déchets sont un danger si on les laisse en place, mais ils sont encore plus dangereux si on les extraits et les transportent vers une unité de traitement. Déjà en 1992 une partie infime des déchets a été déplacée pour installer la route "Pénétrante de la Joyeuse" qui transfert la circulation bauloise et touristique dans les marais salants... Tout le monde est d'accord sur cette mise en danger, mais les travaux continuent...
Faute de vouloir cacher nos déchets dans tous les trous, chaque commune a eu sa décharge municipale qu'il faut indiquer sur les cadastres pour éviter ces problèmes. Christian Collas

CC de Jans | 03 octobre 2008 à 21h56
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager