En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Plus de 7 Français sur 10 seraient favorables à une sortie du nucléaire

Energie  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche en ligne le 4 juin, 62% des Français interrogés* se disent favorables à un arrêt progressif "sur 25 ou 30 ans" du nucléaire. Ils n'étaient que ''51 % mi-mars'', quelques jours après la catastrophe japonaise de la centrale Fukushima, rappelle l'hebdomadaire.

15% des sondés demandent quant à eux un ''arrêt rapide'' contre 19% en mars. Seuls 22% des Français estiment que la France doit "poursuivre son programme nucléaire et construire de nouvelles centrales", contre 30% il y a trois mois, d'après le sondage. 55 % des sondés ne sont pas inquiets à l'égard des centrales nucléaires françaises contre 45 % qui se disent préoccupés.

Ce sondage a été réalisé après que l'Allemagne a décidé le 30 mai d'abandonner l'énergie nucléaire dès 2022 alors que le gouvernement français s'oppose à cette mesure.

Le gouvernement hostile

"Je ne crois pas que [la sortie du nucléaire] possible et je crois que le nucléaire fait partie du bouquet énergétique", a pour sa part réagi hier la ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet sur France 2 tout en plaidant pour une plus grande "sobriété énergétique".

Et pour le ministre de l'Énergie Eric Besson, également interrogé le 5 juin sur le sondage sur France 5 : sortir du nucléaire ne serait "pas une bonne chose pour la France" et coûterait "très cher". ''Si nous décidions de sortir du nucléaire, même progressivement, il faut avoir l'honnêteté de dire aux Français : c'est possible, ça coûtera très cher, vous accroîtrez la dépendance énergétique et on enverra dans l'atmosphère plus de gaz à effet de serre", a-t-il ajouté.

* Echantillon de 1.005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Réactions1 réaction à cet article

 

on autorise l'exploitation des gaz de schiste les yeux fermés et après on défend le nucléaire en agitant le spectre du réchauffement climatique, quel hypocrisie ces ministres de droite, je suis écoeuré.

technocrate137 | 07 juin 2011 à 09h23
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager