En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

83% des Français estiment que les loisirs motorisés doivent être pratiqués dans le respect de l'environnement

Gouvernance  |    |  Florence RousselActu-Environnement.com
Selon un sondage réalisé les 5 et 6 août par l'institut CSA pour la fédération France Nature Environnement, 83% des Français considèrent que les loisirs motorisés sont peu respectueux de l'environnement et doivent se pratiquer dans des zones délimitées et sécurisées. Une position fortement partagée par l'association de protection de l'environnement : le but n'est pas de s'opposer systématiquement à la pratique des sports motorisés. Mais celle-ci doit se faire dans des conditions bien précises, dans le respect de la faune, de la flore et des milieux traversés, dans le respect des autres usagers des chemins, prône Gilles Benest pilote du réseau tourisme et environnement de FNE.

L'association rappelle que la circulation des véhicules à moteur (4X4, quads, motos tout terrain, mini-motos), en dehors des voies ouvertes à la circulation publique, cause en effet des dommages aux milieux naturels : altération des habitats, destruction de la flore et de la faune, accélération de l'érosion et dégradation des sols, sans oublier le bruit et plus globalement les émissions polluantes.

FNE demande par conséquent le renforcement des contrôles et des sanctions ainsi que l'interdiction des publicités mettant en valeur la circulation de 4x4 ou des quads en pleine nature. Une mobilisation des professionnels du tourisme est évidemment indispensable pour que chacun découvre le plaisir de la nature de préférence à celui de brûler du pétrole, complète Arnaud Gossement, porte parole de FNE.

Rappelons que la circulation des véhicules terrestres à moteur est réglementée par la loi Lalonde du 3 janvier 1991. Elle interdit notamment la circulation des véhicules à moteur « en dehors des voies classées dans le domaine public routier de l'Etat, des départements et des communes, des chemins ruraux et des voies privées ouvertes à la circulation publique ». Circuler dans les espaces naturels en véhicule terrestre motorisé est donc interdit par la loi et constitue une contravention de 5ème classe punie d'une amende comprise entre 1500 et 3000 euros. En 2005, une circulaire du ministère de l'écologie a proposé une définition restrictive de la voie privée ouverte à la circulation publique.

Réactions11 réactions à cet article

 
Non respecté

Je reviens du Cantal et en plein parc des Volcans j'ai pu voir des motos trial circuler sur le plateau du limon pourtant espace sensible et riche avec ses tourbières .

L'année dernière en Lozère j'ai assisté à la même chose sur le chemin de Stevenson près de la commune du Bleymard.
Encore en Lozère près de la Garde-Guérin sur une ancienne voie romaine ou dans une zone Natura 2000 juste à coté de la commune de la Bastide Puy Laurent !
Alors quand est ce que les élus locaux appliqueront les textes ?

galaxie | 19 août 2009 à 13h53
 
Signaler un contenu inapproprié
 
vive la moto dans les chemins

Encore une fois les sectaires écologistes frappent ! (ils habitent surement en ville, ne se déplacent probablement pas en transport en commun et vont à la campagne le WE et cherchent le calme..et là, crac, le riverain sort sa moto homologué, (pour mémoire les minis moto n'ont strictement rien à faire sur la route, ni dans les chemins qui sont des voies publiques, seul un terrain privé peut les acceuillir, il est bon de le rappeler !) et va faire son tour dans la campgne, de bonne heure le dimanche matin et bien sur reveille son voisin en démarrant...je force le trait mais c'est souvent le cas !

Pratiquant l'enduro, je croise souvent des promeneurs et l'enttente est bien plus que cordiale, un bonjour, quelques mots et tous se passe bien. Bien entendu et comme partout, il y a toujours quelques cas qui donnent une mauvaise image...

Quant à l'écologie, certe une moto, comme tous véhicule polue, mais les normes sont de plus en plus stricte. je ne crois pas que le problème soit écologique au regard du nombre somme toute trés faible des 2 roues dans les chemins au regard du nombre important de voitures...et de centrale à charbon qui doivent en une journée produire la quantité annuelle de co² rejeté par l'ensemble des 2 rous de France...

La moto n'est pas mon seul loisir, je marche également (dans les chemins et les balises pour la FFRP...) une bonne entende est la meilleure des solution, éviton le sectarisme car bientôt nous nous ligueron les uns contres les autres, en précisant que le marcheur n'aime pas non plus le VTT qui arrive sans bruit dans un virage aveugle, le cheval qui laisse ses excréments dans le milieu du chemin et le motard (jeune déliquant évidement) qui fait du bruit ne respecte rien...et participe à la journée des chemins au mois de mars pour les entretenir .
(codever)

Bonne balade à tous

léonard | 19 août 2009 à 16h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
En mer aussi

Malheureusement il en est de même avec les scooters de mer: Puissance de plus en plus forte, pollution et bruit insupportable pour qui aime le silence de la mer. Les meutes sont lachées en groupe souvent pour des raisons de sécurité. Difficile de lutter contre cette activité totalement inutile et faisant appel aux mêmes instincts que pour les quads etc...

Got | 20 août 2009 à 08h29
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:Non respecté

cela ne fait que confirmer mes propos, il y a toujours quelques irresponsables et c'est d'eux dont on se souvient !

léonard | 20 août 2009 à 09h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:vive la moto dans les chemins

Ce matin, 20 Aout 2009, je me suis levé à 6h45 pour profiter de l' air calme et pur avant la grande chaleur, ceci dans un hameau perdu de Sologne, loin de tout. Les volets ouverts largement, respirant à pleins poumons, j' ai pu compter le nombre de "traces" d' avion qui se trouvaient juste au dessus de moi, dans le ciel: 15. Et d' autres se développaient, se formaient, se profilaient dans le pur azur. Quel bonheur que tous ces avions! Cela meuble la campagne, laquelle profite pleinement de leur passage. Et la pollution par ces appareils est un bienfait des dieux (de la finance). Car un avion, ça émet des gaz en quantité telle qu'à côté, une moto, c' est un pet de lapin (solognot). Merci à vous tous qui empoisonnez l' air, merci pour le bruit qui réveille les endormis, merci pour tout. Merci aussi aux motocyclistes qui défoncent les chemins avec leurs engins équipés de pneumatiques tout terrain, qui font partager la musique émise par leur moteur à tous. Encore merci. Et bonne chance pour le futur.

Onésime | 20 août 2009 à 09h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:vive la moto dans les chemins

Bonjour,

Non et non, les gens qui s'opposent à la destruction des milieux naturels et des chemins et au dérangement de la faune et des autres promeneurs par les engins motorisés ne sont pas des citadins en mal de campagne. cette vision simpliste est colportée par les actions de communication démagogique de CPNT et autre fan de la "ruralité". vous savez comme moi que la majorité des gens qui fréquentent le milieu naturel (randonneurs, ornithologues, chercheurs de champignons, chasseurs...) et s'opposent aux loisir motorisés habitent à la campagne et se promènent autour de chez eux, et ce sont leur voisin qui les emmerdent ! Il ne s'agit pas d'être écologiqte ou pas et encore moins sectaire, il s'agit de savoir si on veut préserver ce qu'il nous reste de naturel dans notre environnement ou si on se le laisse confisquer par des égoïstes à deux ou 4 roues qui ne pensent qu'à leur petit plaisir. Le VVT et e cheval n'ont rien à voir là dedans et jamais vous n'entendrez un protecteur de la nature critiquer les excréments des chevaux, c'est d'une mauvaise fois absolue.
Bien sur il y a pire polution que les gazs d'échappement de votre moto (mais s'ajoute en plus les graves problèmes de destruction du milieu et de dérangement) mais est-ce un argument valable ?? Jusqu'où tient cette logique ? un petit dégazage clandestin c'est rien comparé à l'Erika ? une fuite de pétrole en pleine Crau c'est rien comparé à sevezo ? franchement polopt, c'est pas grand chose à côté de Hitler ?

robin | 20 août 2009 à 09h25
 
Signaler un contenu inapproprié
 
circulation des véhicules à moteur" loi Lalonde d.

La loi Lalonde du 3 janvier 1991 interdit de circuler dans les espaces naturels en véhicule terrestre motorisé. Qui est chargé de faire respecter cette loi? Trés souvent se sont des activités pratiquées le WE et en plus les loueurs de ces véhicules à moteurs ( quads et autres) sont ils au courants de cette interdiction. Les milieux naturels souffrent de cette inconscience.

streliz | 20 août 2009 à 16h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Vivre ensemble

Comme l'écrit Léonard, il ne faut pas s'opposer les uns les autres mais il commence tout de même son article en critiquant les "écolos" ! Mieux vaudrait donner l'exemple.
Je partage aussi le point de vue de Robin sur les comparaisons faciles qui auraient tendance à donner bonne conscience.
Pour ma part, je travaille en ville, j'habite à la campagne, je fais du covoiturage, je pratique les sports non motorisés (marche, VTT, tennis), je ne chauffe pas à l'électrique, mais je me déplace en WE en voiture, je pollue donc même si ma voiture est performante.
Personne n'est parfait, même les "écolos" ne sont pas tous exemplaires (j'en connais qui ont de vieux véhicules donc polluants) .
Ceci étant, je ne peux m'opposer à la pratique de sports autres. Chacun ses goûts. Cependant, certains moteurs thermiques ne pourraient-ils pas être électriques ? je pense aux quads dont la durée des sorties ne devraient pas poser de problème par rapport à l'autonomie (idem pour le trial), les scooters des mers qui polluent l'air ET l'eau pourraient être électriques avec des batteries électriques rechargeables par le solaire photovoltaïque sur la plage, etc… etc … il doit exister un tas de solutions pour que les sports polluants ne le soient plus ou peu.
Ce serait un moyen pour tous vivre ensemble dans le respect des uns et des autres sans se montrer du doigt (parce que l'on peut tous être montrés du doigt pour raison ou pour une autre.

Patrick | 20 août 2009 à 17h19
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Espace naturel

Un chemin, ou qu'il se situe n'est pas un espace naturel, mais une voie de communication. Le passage ( a pied, a cheval, a velo, en 4x4 ou quad ou moto, vehicule agricole ou charette à bras) n'y détruit rien tant que l'usager respecte l'assiette du chemin. Par contre l'absence de frequentation entraine la disparition du chemin. Sanction severe pour tous ceux qui ne respectent pas la nature et circulent hors des chemins, il y en a( une minorité) chez tous les usagers precités. Attention à ne pas se tromper de combat et à ne pas faire de nos chemins des sanctuaires abandonnées et voués à disparaitre faute de passage.

Benoit | 25 août 2009 à 07h59
 
Signaler un contenu inapproprié
 
violence gratuite

Bonjour.
Je pratique des loisirs vert motorisé dans le respect de la nature et des autres utilisateurs de chemins , mais il n'en est pas de meme pour tous . Jeudi un quadeur PARAPLEGIQUE a été blessé en Cote d'or par un cable tendu entre deux arbres . Ce n'est pas le premier accident de ce genre,il y deja eu des décès .

laplacepourtous | 25 octobre 2009 à 16h18
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui aux espaces verts totalement fermées à la population, motoriser ou autre, pour laisser une place à la nature, mais interdire les chemins juste aux sport mécaniques??? Pourquoi pas non plus aux tracteurs qui abiment et salissent bien plus??? C'est pas de l’écologie ça!!! la polutions des sports motorisées??? Ya bien plus poluant et plus fréquent que ça!

J'aime ma nature, ma lozère, à pieds à cheval ou en moto, et je vois tous les jours la pollutions dans notre nature, laissé pas par des motards, ni des sportifs, mais des touristes qui jettent leurs poubelles en bord de chemins, des piétons qui jettent détritus et autres, des chasseur qui sèment dans notre nature des milliers de tonne de cartouches usagés... Bref, un peu de tolérance et y'aura de la place pour tout le monde! et si ça vous dérange qu'en Lozère on fassent de la moto dans nos chemins, allez en vacances ailleurs polluer un autre département!Parce que la plupart de ses chemins à part stevenson, sont de vieux sentiers, historiques pour certains, certes, mais abandonnées pendant des dizaines ou de centaines d'années, devenus impraticables, et ré-ouvert à grandes heures de bénévolat par des clubs de moto!

mx4ever | 16 novembre 2011 à 15h55
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…