En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sortie du glyphosate : le gouvernement veut constituer une start-up d'Etat

Agroécologie  |    |  Dorothée Laperche Actu-Environnement.com

A côté notamment du centre de ressources sur le glyphosate, le Gouvernement veut ajouter un nouvel outil numérique pour accompagner les acteurs du monde agricole dans la sortie du glyphosate. Pour cela, il lance un appel à destination des acteurs de la sphère publique pour constituer une start-up d'Etat.

L'outil devra proposer un premier niveau d'information aux acteurs du monde agricole, les mettre en réseau, valoriser l'engagement des agriculteurs, assurer des partages d'expériences et les informer sur les accompagnements possibles. "Cette solution pourrait également être l'occasion de faire remonter les difficultés rencontrées localement et aider à identifier les leviers d'actions pour permettre la sortie du glyphosate", indique le ministère de l'Agriculture. Ce dernier souhaite également que le projet s'articule avec les outils existants : le site glyphosate.gouv.fr, le centre de ressources , EcophytoPIC et les fermes Dephy.

Réactions3 réactions à cet article

 

Pourquoi pas. Mais il ne faudrait surtout pas que la création, la mise en route et la production de protocoles de cette nouvelle structure soit le prétexte - dont bon nombre rêvent - de repousser aux calendes grecques toute action concrète de sortie du glyphosate au sein de l'agriculture. Les citoyens sont de plus en plus vigilants voire chatouilleux sur le sujet et ça ne passerait plus désormais (voir l'action lancée par l'UFC Que choisir sur https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-enquete-sur-102-sources-d-eau-potable-grenelle-la-pollution-agricole-de-l-eau-n-est-pas-une-fatalite-n65183/).
Et quid de la sortie d'autres produits phyto au moins aussi nocifs ?
Qu'il est difficile, long et coûteux de sevrer l'agriculture intensive de son addiction aux drogues dures que sont les pesticides de synthèse !

Pégase | 04 avril 2019 à 09h22
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Même si j'ai de grosses réserves ... j'espère de tout cœur que cela changera quelque chose à l'empoisonnement de nos écosystèmes et de nos corps par les néonicotinoïdes.

HugoSzym | 04 avril 2019 à 17h42
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Oui à un outil numérique à condition que l'Etat en valide les sorties grand public.
Ne pas rééditer l'affaire récente d'une carte interactive fausse sur les pesticides. Voir: le message d'alerte sur le site de la start-up (pourtant labelisée MTES)
https://www.data-pesticides.fr/
"Les concentrations totales en pesticides affichées sont donc erronées et apparaissent plus importantes que ce qu'elles sont en réalité" ... ça fait pas très sérieux!! et ... des dégats quand la PQR reproduit cette carte en toute confiance.

consovigie21 | 06 avril 2019 à 19h15
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…