En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Énergies renouvelables : des investissements publics nécessaires pour soutenir les marchés

La morosité économique mondiale a globalement impacté le marché des énergies renouvelables dans le monde. Les soutiens publics permettent de conserver une attractivité pour les investisseurs, mais la tendance est aux restrictions de budget.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat Actu-Environnement.com
   
Énergies renouvelables : des investissements publics nécessaires pour soutenir les marchés
   

 
La catastrophe de Fukushima peut-elle changer la donne ? L'Allemagne renonce à l'allongement de la durée de vie des centrales nucléaires décidé pourtant fin 2010. La Suisse annonce la suspension du projet de renouvellement de ses centrales. L'Italie prévoit une pause d'un an.
Le débat sur l'avenir du nucléaire a été relancé dans de nombreux autres pays. Une remise en cause dont pourraient tirer partie les énergies renouvelables, à moins que ce ne soient les énergies fossiles qui en bénéficient…
 
En 2010, les investissements dans les énergies renouvelables à l'échelle mondiale ont atteint des niveaux sans précédent. Cependant, la morosité économique pourrait fortement impacter le marché en 2011. Les gouvernements, contraints à la rigueur budgétaire, réduisent les soutiens publics aux énergies renouvelables, pourtant nécessaires pour soutenir les marchés.

De nombreuses études soulignent le rôle clé des politiques publiques prévisibles et transparentes pour maintenir la confiance des investisseurs dans ce secteur. Elles doivent également veiller à la bonne intégration des différentes sources d'énergie dans les systèmes électriques.

La Chine ouvre la voie

En Chine, le rythme de développement des énergies renouvelables reste élevé, soutenu par les aides publiques. Mais cette croissance pourrait être freinée par la morosité économique mondiale en 2011, note le Renewable Energy Country Attractiveness Indices, publié par Ernst & Young le 28 février dernier. D'autant que les marchés chinois du solaire et de l'éolien pourraient être confrontés à des problèmes d'approvisionnement (goulets d'étranglements dans la R&D et les petits équipements de production, production de silicium polycristallin) et un manque de capacité du réseau. Des questions qui deviennent prioritaires au moment où la Chine souhaite renforcer sa capacité de production d'énergie renouvelable.

Les Etats-Unis connaissent un ralentissement

En 2010, la croissance des énergies renouvelables aux Etats-Unis a ralenti par rapport à 2009. Le pays se fait désormais distancer par la Chine. Cependant, la prolongation d'un an par le Congrès du ''programme 1603'' de subventions directes (cash grants) pour l'investissement dans la production d'énergies renouvelables, qui devait prendre fin au 31 décembre 2010, devrait permettre de maintenir le marché à un niveau raisonnable.

UE : des restrictions budgétaires défavorables

Si le développement des nouvelles énergies renouvelables reste fort en Europe, les restrictions budgétaires de nouveaux gouvernements, notamment pour l'énergie solaire photovoltaïque, risquent d'impacter les marchés.

L'Allemagne a réduit ses tarifs d'achat garantis pour l'électricité photovoltaïque au 1er janvier 2011, tout comme l'Espagne, l'Italie et la France. Les marchés de l'éolien, notamment offshore, poursuivent quant à eux leur forte croissance.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager