En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Neptune, un nouveau spectromètre de masse dédié aux sciences de la mer

Eau  |    |  Marie Bernard  |  Actu-Environnement.com
L'Université de Bretagne occidentale (UBO), le CNRS et l'Ifremer ont récemment signé une convention de mutualisation et d'utilisation des équipements du Pôle de Spectrométrie Océan (PSO), indique un communiqué de l'Ifremer.

Parmi les outils de ce pôle : le MC-ICP-MS1 Neptune un spectromètre de masse, couplé à une torche à plasma capable d'atteindre 8.000 à 10.000 °C, isole et analyse les isotopes des éléments chimiques qui permettent, par exemple, de retracer le parcours d'un poisson, de sa naissance à sa mort.

Ainsi, le Pôle de spectrométrie océan comprend deux spectromètres de masse, un ICP-MS « Element » pour l'analyse des éléments chimiques très faiblement concentrés (éléments en trace), et le MC-ICP-MS « Neptune » pour l'analyse des isotopes.

L'objectif étant de disposer dans le domaine de la spectrométrie de masse d'une plate-forme performante permettant l'analyse des échantillons naturels d'origine géologique et biologique.

Réactions2 réactions à cet article

 
ça reste un peu vague

Cela est fascinant, mais n y at'il pas moyen d'en apprendre un peu plus? peu d'informations sont ici d'élivrées

Victor | 24 octobre 2008 à 05h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 
On aurait bien besoin de neptune!

Quand "Neptune" sera t'il utiliser? Et quels sont les applications, voir les projets actuels qui le nécessite? J'avoue que c'est quand même une belle trouvaille!

commando | 13 novembre 2008 à 17h35
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager