En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Stations de ski : le Gouvernement veut accompagner les acteurs vers un tourisme « durable »

Gouvernance  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com

Jeudi 20 février, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne a réuni, au ministère à Paris, des représentants des stations de montagne pour les aider à s'adapter au réchauffement climatique. La ministre a reçu les élus et les professionnels concernés, en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'État au ministère des Affaires étrangères.

Les ministres s'engagent à mettre en place « dans les six prochains mois » une offre de service et d'accompagnement des stations pour s'adapter « aux effets du dérèglement climatique, en mobilisant sur le terrain les commissaires de massif et les opérateurs de l'État ». Un programme spécifique « Montagne » sera créé au sein de l'Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT). L'Agence de développement touristique de la France (Atout France) sera mobilisée, ainsi que la Banque des Territoires, filiale de la Caisse des dépôts, pour débloquer des aides.

Les acteurs ont indiqué que les pratiques d'enneigement par hélicoptère « n'ont pas vocation à être renouvelées », a salué Élisabeth Borne. « Le Gouvernement les accompagnera vers un tourisme durable », a-t-elle ajouté. L'État « a engagé une réflexion » pour doter la France d'une stratégie en matière de tourisme durable.

« Nous allons travailler avec (les acteurs de la montagne) pour proposer aux stations les outils qui leur permettront d'anticiper ces enjeux, d'adapter leur offre de manière durable et de diversifier leur modèle économique en toute saison. Nous allons aussi continuer, avec Atout France, à les aider à renforcer leur attractivité à l'international », a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne.

Dans un communiqué commun, l'Association nationale des élus de montagne (ANEM), l'Association nationale des maires des stations de montagne (ANMSM) et Domaines skiables de France, se sont félicités du « soutien que l'État est prêt à apporter à nos territoires, victimes du réchauffement climatique ».

Le 13 février, le Président Emmanuel Macron s'était rendu à la Mer de Glace, dans le massif du Mont-Blanc (Alpes), menacé par la sur-fréquentation et les incivilités. La veille, lors du dernier Conseil de défense écologique, le 12 février, Élisabeth Borne a annoncé une meilleure protection du Mont-Blanc, via l'entrée en vigueur d'un arrêté préfectoral de protection des habitats naturels. Cette protection du site sera effective pour la saison 2021.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager