En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

L'IFEN réactualise les statistiques sur les déchets

À la demande de la Commission européenne, les Etats membres mettent à jour régulièrement leurs statistiques sur les déchets. En France, l'IFEN qui est chargé du regroupement des données, vient de publier les informations obtenues pour l'année 2004.

Déchets  |    |  Florence Roussel Actu-Environnement.com
Le règlement européen n°2150/2002 a fixé un cadre pour l'élaboration de statistiques européennes sur la gestion des déchets. Des données régulières et comparables sont demandées aux États membres sur les déchets produits par activité économique et par les ménages, ainsi que sur leur élimination et leur valorisation. En France, l'Institut français de l'environnement (IFEN) est chargé d'organiser la collecte et le traitement des données sur l'environnement et les risques naturels et technologiques et par conséquent d'élaborer la réponse française au règlement statistique sur les déchets.

Cette réponse, demandée pour la première fois en 2006, portant sur l'année 2004 et récemment publiée, indique que la production totale de déchets s'élève à 414 millions de tonnes en 2004. Ce chiffre inclut les données des entreprises et des ménages mais ne prend pas en compte les déchets de l'agriculture, les déchets organiques des industries agroalimentaires et les déchets de l'activité tertiaire.
81% de ces déchets sont des déchets inertes en provenance principalement du secteur du bâtiment et des travaux publics et 17% sont des déchets ménagers ou assimilés (papier, plastique, bois, verre, textile...). Les 2% restants sont des déchets dangereux qui contiennent des éléments présentant des risques pour la santé humaine ou l'environnement et qui proviennent en général des activités industrielles ou du bâtiment.

Côté traitement, l'IFEN estime que plus de la moitié des déchets est éliminée par recyclage ou réutilisation. C'est surtout le cas pour les déchets inertes du bâtiment. Il s'agit de déchets minéraux non pollués qui ne sont susceptibles d'aucune évolution physique, chimique ou biologique et qui ne sont pas dangereux pour la santé humaine ou l'environnement (bétons, tuiles et céramiques, briques, déchets de verres, terres et granulats). Ils sont recyclés ou réutilisés pour les deux tiers comme remblaiement ou, une fois transformés en granulats après concassage, en sous-couches routières. Le tiers restant est stocké, souvent dans d'anciennes carrières qui sont comblées avec ces matériaux.

Les déchets ménagers ont un taux moindre de recyclage : 54% seulement sont recyclés, 18% sont incinérés et 28% sont mis en décharge. Les déchets recyclés sont principalement ceux issus du tri sélectif (papier, verre, emballages). Les autres déchets qui ne bénéficient pas d'une collecte sélective sont incinérés ou mis en décharge.

Une partie des déchets dangereux est également recyclée (38%) mais ces déchets restent principalement incinérés (38%) ou stockés en décharge (24%). Ils proviennent pour la moitié des activités industrielles, principalement l'industrie chimique, des plastiques et du caoutchouc, ainsi que de la métallurgie. Ce sont des huiles usées et autres déchets chimiques ou encore des déchets de bois souillés.

Conformément au règlement européen ces données devront être mises à jour tous les deux ans. Par conséquent la prochaine publication concernera les données de l'année 2006 et devra être transmise à la Commission européenne au cours de l'année 2008. Le suivi de telles données à été demandé par la Commission européenne pour suivre la mise en œuvre de la politique des déchets. De plus, sachant que la prochaine réglementation sur les déchets est en cours de discussion au Parlement européen, ce type de données laisse entrevoir les nombreux progrès qu'il reste à faire surtout en terme de recyclage et de valorisation.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Florence Roussel

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…