En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Le bassin Cannois se dote (enfin) d'une station de traitement aux normes

Avec sa nouvelle station de traitement utilisant la technologie d'ultra-filtration par bioréacteur à membranes, le bassin Cannois se met aux normes de la directive sur les eaux résiduaires urbaines. Désormais les regards se tournent vers les stations de moins de 15.000 équivalents habitants.

Reportage vidéo  |  Eau  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Le bassin Cannois se dote (enfin) d'une station de traitement aux normes

Voilà plus de 20 ans que la directive relative au traitement des eaux résiduaires urbaines (Deru) a été adoptée en Europe, et près de quinze ans  que le texte a été transposé en droit français (décret du 3 juin 1994). Pourtant sa mise en œuvre n'est toujours pas achevée à l'image du bassin Cannois (06) qui vient tout juste d'inaugurer sa nouvelle station de traitement des eaux urbaines (Steu) d'une capacité de 30.000 équivalent habitants (EH), utilisant la technologie d'ultrafiltration par bioréacteur à membranes. Après son passage sur une barrière physique aux 3 centièmes de microns, l'eau ultra-filtrée en sortie est d'une qualité proche de l'eau de source. Tout au moins si on omet la problématique des micropolluants tels que certains pesticides et résidus médicamenteux qui ne sont pas visés par la Deru.

Construite et exploitée par la Lyonnaise des Eaux, selon la démarche HQE, la station d'épuration (Step) est dite carbo-neutre, notamment grâce à l'installation de 4.000 m2 de panneaux solaires et des pompes à chaleur qui récupèrent les calories des eaux usées. Si l'investissement s'est avéré conséquent avec 87 millions d'euros, le Syndicat Intercommunal d'Assainissement du Bassin Cannois (SIAUBC) qui a mené les négociations avec le groupe Suez Environnement, assure que l'opération a été sans surcoût pour le consommateur final.

Pour la région, et dans tout l'hexagone en général, l'enjeu consiste désormais à mettre aux normes toutes les Step de moins de 15.000 eq habitants ! C'est l'objectif du 10e programme des agences de l'eau qui a été récemment adopté.

Réactions1 réaction à cet article

 

Correction sur la capacité de la STEP Cannoise plutôt que 30 000 EH c'est une capacité d'épuration de 250 000 équivalents habitants et extensible à 300 000 puis à 350 000 équivalents habitants à l'horizon 2040

VIincent | 28 novembre 2012 à 20h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…