Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Mayotte se dote d'une stratégie pour la biodiversité

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com

Le Comité français de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a publié le 22 mai la Stratégie biodiversité pour le développement durable de Mayotte. Le département possède un patrimoine naturel d'"importance mondiale" : un lagon de 1.500 km² qui abrite 24 espèces de mammifères marins et 130 espèces d'oiseaux, rappelle l'UICN. Cependant, ce patrimoine naturel est "fragile et vulnérable". De nombreuses causes de dégradation le menacent : pollutions, urbanisation, espèces exotiques envahissantes, impacts du changement climatique...

Mayotte devient ainsi un département d'outre-mer "pilote" dans la mise en œuvre de la Stratégie nationale de la biodiversité 2011-2020 "et des engagements de la conférence environnementale".

L'élaboration de cette stratégie a été lancée en 2012 et est le fruit d'un travail collaboratif avec les acteurs locaux. Cinq "enjeux" ont été définis pour construire le socle de la stratégie à partir duquel les actions seront encouragées. Mener une politique durable du territoire par une meilleure prise en compte de la biodiversité dans la planification constitue le premier enjeu. La valorisation de la biodiversité par des activités économiques (agriculture, pêche, tourisme…) "respectueuses de la pérennité des services rendus" constitue un levier d'actions "primordial" pour la stratégie. Une meilleure préservation de la biodiversité par la création d'aires protégées, la mise en place d'outils de gestion et la lutte contre les espèces envahissantes nécessitent également "une attention particulière". La stratégie doit aussi prévoir la poursuite de l'acquisition des connaissances sur la biodiversité mahoraise.

"Cette stratégie présente un véritable projet de territoire concerté et partagé pour répondre aux enjeux mondiaux de biodiversité présents à Mayotte. C'est un exemple à suivre aux niveaux national, européen et international. Le défi est maintenant de développer les actions et de renforcer l‘implication des acteurs, en mobilisant pour cela les moyens humains et financiers nécessaires", souligne Sébastien Moncorps, directeur de l'UICN France.

Avec sa récente accession au statut de région ultrapériphérique européenne (RUP), Mayotte se positionne aussi en "collectivité pilote" pour la mise en place de la nouvelle politique européenne pour la biodiversité des outre-mer (BEST) soutenue par la Commission.

Réactions2 réactions à cet article

 

Le lagon de Mayotte est globalement bien protégé. Par contre pour les terres c'est autre chose.
Mayotte c'est un microterritoire peuplé de 300 000 personnes dont la moitié (au moins) sont des clandestins qui pour survivre se débrouillent... en cultivant illégalement la moindre parcelle de terre, plus elle est cachée, mieux c'est. La biodiversité est moins que le dernier de leurs soucis.

VD69 | 24 mai 2014 à 11h24
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Rachida Boughriet, merci pour votre article, mais êtes-vous allée sur place? Avez-vous constaté les dégâts occasionnés par l'hyper-consommation à Mayotte (bientôt la plus grosse quantité de 4X4 et de grosses voitures de l'océan Indien)? Il y a 40 ans, quand Mayotte est "devenue française", on avait imaginé en faire un modèle de développement. Aujourd'hui, Mayotte est une poubelle géante abandonnée par les décideurs. Et il est sans doute trop tard pour revenir en arrière. Les polluants qui entrent sur l'île, je pense par exemple aux huiles de moteurs, finissent à 95% dans le lagon... et cela se chiffre en tonnes! Alors, une énième stratégie? Avec quels moyens? De l'argent qui sera détourné une fois de plus? Des paroles en l'air? Je n'ai guère d'espoir pour cette île où des espèces disparaissent...

yves-marie clément | 25 mai 2014 à 09h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager

Qualification OPQIBI : étude de la biodiversité et des écosystèmes OPQIBI