En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

La fusion de SUEZ et Gaz de France est approuvée

Gouvernance  |    |  Actu-Environnement.com
L'Assemblée Générale Mixte de SUEZ s'est réunie le 16 juillet 2008 sous la présidence de Gérard Mestrallet, Président Directeur Général pour délibérer et décider des opérations nécessaires à la fusion entre SUEZ et Gaz de France.

L'Assemblée Générale Mixte a approuvé à la quasi unanimité les six résolutions présentées à l'ordre du jour et notamment :la fusion de SUEZ avec Gaz de France, la mise en bourse de SUEZ Environnement et la distribution aux actionnaires de SUEZ de 65% des actions de SUEZ Environnement, indique Suez dans un communiqué.

Les actionnaires de GDF devaient valider à leur tour, dans l'après-midi, la fusion avec Suez.

La fusion entre SUEZ et Gaz de France vise à créer un leader mondial dans l'énergie. Le nouveau Groupe sera doté des meilleurs atouts pour relever les défis et enjeux majeurs du 21 siècle, notamment la sécurité d'approvisionnement énergétique, le développement des grandes infrastructures énergétiques et des énergies nouvelles et renouvelables, ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre, estime Suez.

Le nouveau groupe affiche l'un des premiers chiffres d'affaires du secteur, soit, près de 75 milliards d'euros, et va employer près de 200.000 personnes.

La fusion sera effective le 22 juillet prochain. La première cotation de GDF SUEZ et de SUEZ Environnement interviendra le même jour.

Réactions1 réaction à cet article

 
gdf-suez

Il existait un géant très professionnel ,avec des infrastructures gigantesque et un savoir faire unique au monde.EDF-GDF société contrôlée par l'Etat,nous apportait toutes les garanties d'indépendance et de "non ingérence" de capitaux pour la plus part loyaux mais certains plutôt inquiétants, dans un contexte ou les entreprises stratégiques devraient être protégées.
Comme d'habitude on vend les "bijoux de famille" en période de crise et au nom de lois européennes on se prive de puissants industriels pour attaquer les marchés de pays émergents: Russie, Chine ,Brésil Inde etc..
Les américains ont dû dicter ce choix et comme le disait un député européen :il faut accepter le poulet javellisé américain pour leur faire savoir qu'on les aime!!!
Quand on assiste à ce genre de déclaration on ne croit plus à rien sinon à la force "de persuasion"des lobbies sur les décideurs.
Ainsi dans quelques temps un indien ou un fonds de pension entrera dans le capital de la nouvelle société et pourra agir comme Mittal par exemple ou revendre l'infrastructure ou le bureau d'étude.
Bon appétit Messieurs,ministre intègres, vertueux conseillers!!!

artu06 | 19 juillet 2008 à 16h10
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…