En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Les systèmes de sécurité sanitaire des aliments doivent être améliorés

Risques  |    |  Actu-Environnement.com
D'après l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), les pays doivent renforcer leurs systèmes de sécurité sanitaire des aliments et se montrer beaucoup plus vigilants à l'égard des producteurs de denrées alimentaires et de ceux qui en font le commerce, a indiqué un communiqué du 19 juillet.
Des incidents récents en matière de sécurité sanitaire des aliments comme la découverte de mélamine peuvent avoir des effets sur la santé et conduisent souvent au retrait de certains produits alimentaires du commerce international. De tels incidents sont souvent dus à un manque de connaissances sur les exigences de la sécurité sanitaire des aliments et de leurs répercussions, ou à l'usage illégal ou frauduleux d'ingrédients, y compris des additifs alimentaires non autorisés ou des médicaments à usage vétérinaire, explique la FAO. Au cours des 12 derniers mois, jusqu'à 200 incidents de sécurité sanitaire des aliments en moyenne par mois ont fait l'objet d'enquêtes de l'OMS et de la FAO afin d'en déterminer l'impact sur la santé publique.
Les informations relatives aux incidents de portée internationale ont été communiquées aux pays par l'intermédiaire du Réseau international des Autorités de Sécurité sanitaire des Aliments (INFOSAN). Les producteurs de denrées alimentaires et ceux qui en font le commerce devraient être responsables de la sécurité sanitaire des aliments produits tout au long de la chaîne alimentaire, ont indiqué la FAO et l'OMS. Les règles de l'Organisation mondiale du Commerce stipulent que les pays développés doivent aider les pays en développement exportateurs à atteindre le niveau élevé de sécurité sanitaire des aliments exigé dans le commerce international. Cette aide devrait contribuer à développer ou renforcer des systèmes nationaux intégrés de sécurité sanitaire des aliments qui couvrent la totalité de la chaîne alimentaire, rappelle la FAO. Cela exige souvent des investissements de plusieurs milliards de dollars à long terme et une assistance technique.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager