En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Retour sur l'aventure de la goélette Tara, emprisonnée pendant 1 an par la banquise dans l'océan Arctique

Biodiversité  |    |  Actu-Environnement.com

 

ARTE, partenaire officiel de l'expédition Tara, a rapporté des images époustouflantes de la mission scientifique de 2008 visant à mesurer l'accélération spectaculaire de la fonte des glaces.

 
Pour mener à bien cette campagne d'études scientifiques, l'expédition Tara Arctic s'est associée au programme européen Damocles dirigé par l'océanographe Jean-Claude Gascard et qui réunit quarante-huit laboratoires de douze pays. Les climatologues ont en effet depuis longtemps lancé l'alarme : toutes les simulations sur l'évolution du climat prévoient la disparition totale de la glace en océan Arctique durant l'été. Reste à savoir quand. Car la disparition de la banquise d'été aura des répercussions irréversibles sur le futur de notre planète.
 

Le voyage devait durer deux ans, il s'est terminé beaucoup plus vite que prévu. En effet, après s'être amarrée le 4 septembre 2006 sur la banquise au nord de la Sibérie, la goélette est sortie des glaces le 21 janvier 2008, entre le Spitzberg (Norvège) et le Groenland (Danemark) avec près de huit mois d'avance sur toutes les prévisions. Quelles sont les raisons de ce décalage ? À bord de Tara, les scientifiques ont pu réaliser des mesures précises dans l'océan, la glace et l'atmosphère. Autant de données fiables et révélatrices d'une situation alarmante...

Le film d'Emmanuel Roblin et Thierry Ragobert, réalisé dans des conditions extrêmes, raconte le quotidien de cette mission sans équivalent. Nous découvrons comment les membres de l'équipage, prisonniers des glaces à bord de Tara, ont livré un combat incessant contre le froid, la nuit, interminable d'octobre à mars, contre les mouvements des plaques de glace ou les tempêtes qui détruisent sans cesse les installations, et comment ils ont vécu sous la menace des ours, perturbés par la disparition de la banquise. Mais au-delà de l'exploit, ce documentaire nous montre que la mission scientifique a révélé une réalité beaucoup plus alarmante que prévu pour le climat de la planète.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager