En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Photovoltaïque : la CRE publie des tarifs d'achat en baisse pour juillet-septembre

Comme le prévoit le nouveau cadre réglementaire sur les tarifs d'achat photovoltaïque, la CRE a publié les tarifs applicables du 1er juillet au 30 septembre. Ces tarifs sont fixés en fonction du bilan des raccordements du trimestre précédent.

Energie  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com
   
Photovoltaïque : la CRE publie des tarifs d'achat en baisse pour juillet-septembre
   

Ils étaient attendus, la Commission de régulation de l'énergie les a publiés le 21 juillet sur son site Internet. Les tarifs d'achat pour l'électricité photovoltaïque pour les installations faisant l'objet d'une demande de raccordement entre le 1er juillet et le 30 septembre 2011 sont sans surprise en baisse. La fixation de tarifs est désormais trimestrielle et fonction du niveau de raccordement du trimestre précédent, comme le prévoit le cadre réglementaire.

Pour les installations bénéficiant du tarif d'intégration au bâti et situées sur des bâtiments à usage principal d'habitation, les demandes de raccordement au réseau s'élèvent à 55,72 mégawatts crête (MWc) pour le deuxième trimestre 2011. Conformément à l'arrêté du 4 mars 2011, les tarifs d'achat sont donc abaissés de 7,5 % pour le troisième trimestre 2011. Jusqu'à 55 MWc inclus, la baisse aurait été de 6 %...

Quant aux installations bénéficiant du tarif d'intégration simplifiée au bâti et les installations bénéficiant du tarif d'intégration au bâti situées sur un bâtiment à usage principal autre qu'un usage d'habitation, les demandes de raccordement au réseau s'élèvent à 161,46 (MWc) pour le deuxième trimestre 2011. En conséquence, les tarifs d'achats baissent de 9,5 % au troisième trimestre 2011. Le seuil de 65 MWc, fixant la baisse maximale possible sur un trimestre, a été largement dépassé pour cette catégorie d'installations.

Un arrêté d'homologation de ces tarifs sera publié au JO courant septembre par les ministres en charge de l'énergie, précise le document présentant les tarifs.

Type d'installationkWPrix d'achat 03/11
c€ /kWh
Prix d'achat 07/11
c€ /kWh
Bâtiment résidentiel Intégration au bâti 0-9 46,4 42,55
9-36 40,2 37,23
Intégration simplifiée au bâti 0-36 30,35 27,46
36-100 28,85 26,09
Bâti Santé, Enseignement Intégration au bâti 0-9 40,2 36,74
9-36 40,2 36,74
Intégration simplifiée au bâti 0-36 30,35 27,46
36-100 28,85 26,09
Autres Bâtiments Intégration au bâti 0-9 35,2 31,85
Intégration simplifiée au bâti 0-36 30,35 27,46
36-100 28,85 26,09
Tout type d'installation 0-12 MW 12 11,688

Réactions11 réactions à cet article

 

le 21 juillet paraissent les tarif applicable au 1er juillet!!!! 2/3 de la période concernée sont déjà passé...encore une fois, de qui se moque t on?

la vérité qui dérange

La vérité c'est que le secteur de l'énergie dépasse largement l'univers du développement durable, il en va de la géopolitique, des budgets des armées, et tout ces réseaux se sont construits avec le pétrole, le gaz, le nucléaire et le charbon afin de nous garantir la sacro sainte indépendance énergétique. L'instabilité juridique sur le secteur photovoltaïque Français, institué par la structure administrative la plus lourde du monde, a provoqué de graves quiproquos ubuesques : ici des hangar sans toit, là des terrassements sans hangars, ici un toit fini mais non raccordé au réseau, là un champ solaire non raccordé non plus ... Tout ceci n'est qu'une vaste mascarade, par manque de volonté politique nous n'avons pas tout mis en oeuvre pour développer les énergies renouvelables, au contraire, on a jeté le bébé avec l'eau du bain, en constatant que des abus avait été commis, on a saboté la filière. Ces derniers mois ont été très difficiles, de nombreuses sociétés ferment leurs portes, des experts en communications ont réussi a brouiller les esprits de gens, on a fait croire que les experts du GIEC n'était qu'une bande de clown, du Grenelle de l'environnement, il ne reste que des objectifs non atteint, Mr Borloo a été muté bien trop tôt. Pourtant selon un sondage Ipsos, 97% des Français sont pour le développemen

photon | 21 juillet 2011 à 18h46
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le marasme continu... Après le projet ubuesque des appels d'offres tirant vers le bas le prix de revente de l'électricité produite par l'installation au distributeur sans garantir la maîtrise du coût de revient de l'installation par les fournisseur français (le projet du cahier des charges tendant uniquement vers des critères qualitatives, ce qui est bien! mais n'exclue pas la décentralisation des producteurs vers l'asie et afrique, il aurait fallu intégrer un critère fortement pénalisant de l'emprunte carbone du produit pour favoriser la filière française, qui est sans vouloir être conservateur, le motif du début du moratoire selon Mme la ministre! ) , on donne désormais aux particuliers et investisseurs privées le sentiments d'un dénigrement perpétuel du photovoltaïque ne les invitant pas à investir dans un système n'ayant plus d'attrait financier (le vertueux n'étant pas la qualité primaire de l'homme! surtout en période de crise)...

franck | 22 juillet 2011 à 10h09
 
Signaler un contenu inapproprié
 

9 milliards d'euros à régler au prix du bizness par an , il n'y a pas d'écologie là dedans et c'est tout le monde qui va payer.
le nucléaire c'est pas mieux mais c'est moins cher tout de même et ça risque pas grand chose chez nous c'est l'avantage , ce qui fait peur c'est la loi nome qui va obligé a faire d'un produit de la spéculation à venir par le privé
dans tous les cas on va payer

tonio512 | 23 juillet 2011 à 14h27
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Le nucléaire n'est pas moins cher, ça c'était avant, maintenant les coûts de productions en solaire ont tellement baissé que nous arrivons à la parité réseau, un kWh solaire coûte autant qu'un kWh nucléaire, sans les risques inhérents...il est temps de se poser les bonnes questions.

Photon | 25 juillet 2011 à 09h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

C'est une mascarade : on continue de faire baisser le tarif en fonction des DEMANDES de raccordement (gratuites!), et non en fonction des projets réellement mis en service. Sachant que les récents chiffres ont montrés un taux d'échec de plus de 50%, cherchez l'erreur !!

toto | 25 juillet 2011 à 11h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

120 € le MWh pour toutes les installations me parait plus correct. Payer la fantaisie de mon voisin c'est énervant!!

Benaros | 26 juillet 2011 à 22h36
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Je lis ci-dessous : "le nucléaire pas moins cher, un kWh solaire coûte autant qu'un kWh nucléaire". Très bien, alors il faut s'aligner à son prix, 40 €/MWh et diviser par 10 le tarif d'obligation de rachat, voilà la bonne question !!!! Avec nos taxes, la filière photovoltaïque a boosté l'économie chinoise 95 % des capteurs installés en France sont importés!!
L'autre bonne question : devons nous nous priver d'électricité la nuit et les jours nuageux et être disposer à voir notre facture décuplé pour quelques heures de fourniture par jour.
Monsieur photon, le forum de Green Peace est idéal pour poster ce genre de commentaire étayé par des sources provenant du bistrot du coin.

benaros | 28 juillet 2011 à 12h50
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Mr Benaros,

Je comprends votre sceptissisme, mais pourtant:
La loi Nome fixe un prix du kWh à 40 €/MWh, soit mais ce prix n'est en aucun cas le prix auquel touche le consommateur son MWh, il serait plutot entre 120 et 140 €/MWh selon votre fournisseur. L'énergie solaire contrairement à l'atome n'a pas besoin d'être centralisée, et peut très bien être consommé sur place, et oui, nous n'avons plus besoin de tarif d'achat dans certaines régions, nous sommes arrivé à la parité réseau. Sans compter, les prochaines augmentations promises par Proglio (30% d'ici 2020), en fait la chasse gardé, le monopole de la distribution d'énergie, tout cela va bientôt changer, et nous serons bien plus tôt que vous le pensez, très nombreux à se raccorder au producteur d'énergie nucléaire le plus "safe" du monde: le soleil.

Photon | 28 juillet 2011 à 13h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Monsieur PHOTON,
"Rien n'est plus dangereux qu'une idée quand on n'en a qu'une".
Vous confondez fournisseur et distributeur. La dérèglementation du marché, initiée en 1999 a été achevée en 2007, il y a de nombreux concurrents à EDF. L'état a confié à ERDF la gestion et l'exploitation des réseaux publics de distribution d'électricité, le prix de l'énergie comprend ce service, il est d'environ 50% sur le prix du kWh facturé.
Si la terre reçoit du soleil 10000 fois plus d'énergie qu'elle en consomme, l'énergie solaire a une grosse contrainte : sa très faible puissance reçue au mètre carré. Toutes les technologies pour convertir l'énergie radiative solaire en énergie électrique ont montré leurs faiblesses. Le solaire ne sera pas l'énergie de remplacement. L'énergie nucléaire civile est la plus grande invention du 20ième siècle.
Pour étayer votre culture générale, je vous conseille d’aller jeter un œil sur la géothermie profonde, vous serez emballé!!
Elle a un gros avantage : votre frigo fonctionne 24h/24. Je crois à son efficacité physique et économique et espère son développement.
Bon courage.

BENAROS | 29 juillet 2011 à 11h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Cher Benaros,

Je ne crois pas confondre distributeur et fournisseurs, mais il me semble que dans vos calculs vous faites effectivement l'amalgame, personne dans le pays ne paie 0.04 c/kWh sont électricité, à part les fournisseurs, et c'est là ou je vous invite à reconsidérer votre reflection quant aux coûts du solaire, et du nucléaire. Le solaire n'a pas besoin de réseau, et c'est pour cela qu'il dérange autant.Quel interet de transporter de l'électricité, donc des pertes sur une électricité qui peut directement être consommée sur place?
D'énormes progrès ont été fait dans le stockage, notament avec l'hydrogène, les piles à combustion, les fuel cells, et nus sommes à deux doigts de libèrer les consommateurs des fournisseurs institutionnels.

D'autres part, s'il est vrai que le solaire n'est qu'une partie du bouquet énergétique, vous vous fourvoyez dans des considérations qui sont 'une autre époque, oui il y'a encore ne serait ce que 5 ans, le solaire était chère, oui les rendements assez mauvais (en amorphe je vous l'accorde mais les autres technologies ont fait de brillant progrès), mais nous sommes en 2011, et pendant que beaucoup riaient de l'inefficacité de cette énergie, d'autres ont bossé pour la rendre bien plus performantes.

Et enfin, votre air de supériorité, avec vos petites phrases (une idée???pourquoi pas 1 neurone!!!)montrent une hostilité qui me laisse perplexe, pourquoi donc tant de haine?

Photon | 30 juillet 2011 à 12h04
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Les énergies fossiles sont polluantes et limitées.
L'énergie nucléaire est potentiellement TRÈS dangereuse (la preuve par 3 ne vous suffit pas, Three mile island, Tchernobyl, Fukushima ?) et limitée.
Seul le solaire et la géothermie profonde sont illimitées et relativement propres.
Donc, chères ou pas, se sont nécessairement les énergies du futur.

Lonepsi | 05 août 2011 à 10h14
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager