En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Sortie du glyphosate : les filières présenteront leurs premiers engagements d'ici trois semaines

Agroécologie  |    |  Rachida BoughrietActu-Environnement.com

Ce vendredi 22 juin, les ministres de l'Agriculture Stéphane Travert et de la Transition écologique Nicolas Hulot ont réuni une soixantaine d'acteurs concernés par le plan gouvernemental de sortie de l'herbicide glyphosate. Les représentants du monde agricole, de l'agro-alimentaire et de la distribution, ainsi que les acteurs de la recherche et de l'innovation étaient présents.

Les ministres ont réaffirmé la décision du gouvernement "de mettre fin aux principaux usages du glyphosate d'ici trois ans au plus tard et d'ici cinq ans pour l'ensemble des usages, tout en précisant que les agriculteurs ne seraient pas laissés dans une impasse", indique leur communiqué commun. Ils attendent de chaque filière agricole de pouvoir disposer "de premiers engagements précis (…) d'ici trois semaines". Les entreprises de l'agro-alimentaire et de la grande distribution sont aussi invitées à s'engager "dans le déploiement de solutions et dans la valorisation des produits sans glyphosate".

Les ministres ont annoncé la mise en place d'un comité de suivi ou "task force" chargée de suivre la progression de la sortie du glyphosate. Elle sera pilotée par les deux ministères, avec l'appui de l'Institut national de la recherche agronomique (Inra), de l'Association de coordination technique agricole (Acta) et de l'Assemblée permanente des Chambres d'agriculture (Apca). Cette équipe rendra compte des actions engagées et des progrès accomplis tous les trois mois aux ministres et aux parlementaires.

Les ministères vont également lancer un centre de ressources d'ici la fin de l'année pour rendre accessible à l'ensemble de la profession agricole les solutions alternatives existantes. Pour les usages "pour lesquels il demeurerait des impasses", la recherche sera renforcée.

Les données sur le suivi des quantités vendues et utilisées des produits contenant du glyphosate seront par ailleurs publiées "régulièrement" et mises à disposition du public "afin de faire toute la transparence sur les usages".

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question au journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…