En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Taxe carbone: le secteur agricole exonéré d'au moins 50% ?

Agroécologie  |    |  Carine Seghier Actu-Environnement.com
Le ministre de l'agriculture Bruno Le Maire a souhaité une exonération au moins de moitié de la taxe carbone pour les agriculteurs. Je souhaite que les agriculteurs soient très largement exonérés de cette taxe , a indiqué mercredi 16 septembre le ministre de l'agriculture sur RMC. Il faudrait que cette exonération ne se fasse pas sous la forme de remboursement six mois ou huit mois plus tard, cela poserait un problème de trésorerie majeur aux agriculteurs. Mais que cela soit le plus immédiat possible , a précisé Bruno Le Maire. L'arbitrage devrait être décidé dans les prochains jours ou les prochaines semaines, selon le ministre.

Le ministre a fait cette annonce au lendemain de l'inauguration du Salon international de l'élevage à Rennes, où il avait déjà promis devant les agriculteurs de tenir compte de leurs contraintes économiques : je peux vous assurer que ce sera le cas pour la mise en place de la taxe carbone. Tout sera fait pour en réduire l'impact sur la trésorerie des exploitations. Car j'ai bien conscience qu'on ne peut pas d'un côté vous demander d'accroître votre compétitivité et de l'autre alourdir vos charges , a-t-il dit.

Cette possible exonération de la taxe carbone du secteur agricole a vivement fait réagir les Verts qui ont estimé qu'il s'agissait d'un nouveau signal fort adressé aux pollueurs. Nous regrettons sincèrement que le gouvernement s'échine à tuer dans l'œuf le principe de contribution climat énergie et ne se montre nullement à la hauteur des enjeux auxquels nous devons faire face , indique-t-il dans un communiqué.

Du côté de France Nature Environnement, on juge cette proposition comme une fausse solution : exonérer les agriculteurs de la taxe carbone n'est en aucun cas une solution aux problèmes de revenu que connaissent les agriculteurs. Pire, cela contribuerait à creuser le fossé entre la société française et son agriculture. En réalité, il est dans l'intérêt des agriculteurs, comme des consommateurs, de développer des systèmes consommant peu d'énergie, peu d'engrais, peu de pesticides. Et la taxe carbone peut justement les y inciter , commente Jean-Claude Bévillard, chargé des questions agricoles à FNE.

Pour soutenir les exploitations les plus favorables à l'environnement, la fédération propose notamment, dans le cadre de la future loi de modernisation de l'agriculture, la création d'un crédit d'impôt et, à plus long terme, une réorientation des aides de la PAC.

Réactions1 réaction à cet article

 
Pour une agriculture autonome en énergie

Exonéré le secteur agricole de la taxe carbone est une ERREUR; et n'est pas un service rendu aux agriculteurs. La taxe doit être appliquée à tous les consommateurs d'énergie fossiles et les produits importés doivent eux aussi être taxés (exp: soja)
Je suis agriculteur, je produit mon carburant en pressant des colzas cultivés sur mon exploitation. le résidu ou tourteaux est utilisé pour nourrir le bétail. Je produit l'eau chaude nécessaire à mon exploitation grâce à des panneaux solaires et une chaudière à bois déchiquetés. j'utilise donc très peu d'energie fossile sur mon exploitation.
Ce que je peux faire, tous mes collègues le peuvent.
Les agriculteurs doivent se mettre à produire de l'energie. la taxe carbone est une chance à saisir pour l'agriculture.

Mike | 03 octobre 2009 à 23h05
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager