Robots
Cookies

Préférences Cookies

Nous utilisons des cookies sur notre site. Certains sont essentiels, d'autres nous aident à améliorer le service rendu.
En savoir plus  ›
Actu-Environnement

Taxe carbone : trois fédérations du transport routier demandent un remboursement à hauteur de 75%

Transport  |    |  Carine Seghier  |  Actu-Environnement.com
Alors que la taxe carbone et la la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) figurent au projet de loi de finances 2010 (PLF2010) dont l'examen a commencé à l'Assemblée nationale, trois fédérations professionnelles du transport routier (FNTR, Unostra, TLF) ont réaffirmé leur opposition à ces deux dispositifs. ''La TGAP, associée à la compensation de la taxe carbone, est un cadeau fiscal empoisonné'', estiment-elles dans un communiqué.

Les fédérations demandent le remboursement par l'Etat de la taxe carbone à hauteur de 75% et proposent que les recettes constituées par les 25% non remboursés soient affectées à la création d'un fonds pour le développement durable du transport routier. ''Ce fonds financerait des actions permettant au transport routier d'intensifier son engagement en matière de développement durable'', précisent les fédérations.

Réactions2 réactions à cet article

 
Et puis quoi encore !

"Mon activité pollue, vous me taxez sur cette pollution, et je vous demande de me rendre cet argent". Pendant qu'on y est, on n'a qu'à la rembourser à 100%.

L'objectif de cette taxe carbone est d'augmenter les prix des énergies fossiles pour mieux prendre en compte leur impact sur l'environnement. Si on rembourse intégralement cette taxe à ceux qui polluent, elle n'a plus aucun intérêt. Tout l'argent doit être redistribué, certes, mais uniquement au profit de projets d'amélioration environnementale (isolation, solaire thermique, nouveaux process), certainement pas pour maintenir le statu quo.

"Développement durable du transport routier"... C'est carrément antinomique : la construction des routes en elles-mêmes est source de pollutions, le transport, n'en parlons pas. L'un des seuls développements durables des transports est le ferroviaire, couplé à une relocalisation des industries près des gares. Cela implique une restructuration longue et coûteuse, où le transport routier n'a plus sa place, sauf d'une gare au point de désserte tout proche.

Umwelt | 21 octobre 2009 à 22h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Toute vérité est bonne à dire

Encourager le transport routier est dénué de bon sens!
On nous taxera sur le C02 pour le diminuer et voilà que les transporteurs routiers les plus emetteurs en
Co2 veulent être remboursés à 100o/o! Un manque de bon sens!

arthur | 23 octobre 2009 à 21h21
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager