Robots
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Thau Agglomération mène une opération de sauvegarde du lido de Sète à Marseillan

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Thau Agglomération a annoncé en juillet la mise en place d'une vaste opération menée jusqu'en 2011, visant à sauvegarder le lido de Sète à Marseillan menacé par l'érosion de la plage.

Le lido est une bande de sable qui s'étire entre la Méditerranéen et l'étang de Thau sur une douzaine de kilomètres de long et moins de deux de large. Soumise aux assauts répétés de la houle et des vagues, cette étroite bande de terre et de sable voit sa superficie diminuer tous les ans, souligne Thau Agglomération.

La plage du Lido est en effet menacée par la montée du niveau des mers consécutive au réchauffement climatique, la dégradation du cordon dunaire liée à un déficit d'apport en sédiments, la proximité de la route avec le bord de mer ou encore la fréquentation anarchique du site. Si rien n'est fait pour enrayer l'érosion de la plage, certains spécialistes estiment même que le lido pourrait disparaître à l'horizon de 2020.

L'objectif de l'opération est de lutter contre l'érosion de la plage et protéger les activités économiques liées au site (conchyliculture et petits métiers de la mer, viticulture et tourisme), souligne Thau Agglomération.

Démarrées en 2007, trois phases de travaux se succéderont jusqu'en 2011. Elles prévoient la réalisation d'une nouvelle route contre la voie ferrée (2007-2008), la réhabilitation du cordon dunaire sur une plage élargie, l'aménagement de parcs de stationnement, d'une piste cyclable et piétonne (2008-2009) et la réparation de la plage dans sa partie la plus endommagée (2009-2011). Ces travaux constitueront ainsi à créer une plage élargie de plus de 70 mètres de long.

Réactions1 réaction à cet article

 
la route des plages?

je suis passé derniérement et ne peut que déplorer le manque de sécurite dans cette route car quand il y à quelqu'un qui tombe en panne tout est bloqué pour longtemps , je me demande quel est celui qui à fait cette étude , il est à prévoir que si un accident grave se produit sur cette portion , avant que les secours se déplacent , les personnes blessés seront décédées, qui sera responsable?

colectou33 | 04 septembre 2009 à 17h43
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager