En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Conservation du thon d'Atlantique : les lois européennes bientôt calquées sur les recommandations de la CICTA

Biodiversité  |    |  Eva GomezActu-Environnement.com

Le 31 mai, le Conseil de l'Union européenne et le Parlement européen ont décidé d'incorporer à la législation européenne, les mesures de la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA).

Cette réglementation reprendrait toutes les recommandations de la CICTA en matière de gestion, de sauvegarde, et de contrôle, à l'exception du programme pluriannuel de rétablissement pour le thon rouge de l'Atlantique de l'Est et de la Méditerranée, qui est soumis à des quotas et réglementations propres. Par ailleurs, l'accord entre le Conseil et le Parlement tient également compte des évolutions de la législation européenne, notamment en ce qui concerne les contrôles et la pêche illicite.

Il doit néanmoins être approuvé par le Comité des représentants permanents (Coreper), puis voté par le Parlement européen pour une application des mesures d'ici à la fin de l'année 2017.

Depuis 2007, alors que le thon était une espèce menacée, la CICTA fixe des quotas de pêche annuels. Pour 2017, ce ''total autorisé de capture'' est de 23.155 tonnes. La CICTA établit également des recommandations en ce qui concerne la conservation et les contrôles des pêcheries. L'Union européenne est membre de la CICTA depuis 1997.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…

Formations professionnelles