En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Thon rouge : l'Italie et la commission Environnement du Parlement européen pour l'inscription en annexe 1

Biodiversité  |    |  Sophie FabrégatActu-Environnement.com
Alors que la France tarde à se prononcer sur le sort du thon rouge (commerce contrôlé ou interdiction pure et simple), l'Italie pencherait aujourd'hui pour son classement en annexe 1 de la Cites (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacée d'extinction), c'est-à-dire pour l'interdiction de la pêche. C'est en outre ce qu'a déclaré Antonio Buonfiglio, conseiller politique à la pêche du gouvernement italien, le 26 janvier dans un article du Financial Times.

L'Italie décrétera un moratoire d'un an sur la pêche industrielle au thon rouge, avec pour effet de stopper les thoniers senneurs dès la saison de pêche 2010 (mai-juin). ''Ce renversement dans la position de l'Italie, qui faisait partie des 6 pays européens qui avaient refusé leur soutien à l'annexe 1 en septembre dernier, change la donne au niveau des rapports de force européens'', analyse Greenpeace dans un communiqué de presse.

Autre position en faveur de la sauvegarde du thon rouge : le vote (à valeur consultative), le 27, de la commission Environnement du Parlement européen conseillant le classement en annexe 1 à la quasi unanimité des voix (48 voix pour, 2 contre).

Alors que Nicolas Sarkozy s'était déclaré pour l'interdiction de la pêche en juillet dernier, le gouvernement tarde à se prononcer à l'approche de la prochaine conférence des parties de la CITES, qui se déroulera en mars à Doha.

''Le gouvernement français ne prend pas position dans ce débat alors que cette annonce de l'Italie pourrait changer les rapports de force et que la France pourrait définitivement faire pencher la balance au sein de l'Union européenne, explique François Chartier, chargé de campagne Océans à Greenpeace. La France doit assumer une position claire, et prendre ses responsabilités par rapport à l'urgence de la situation !''.

Selon l'ONG, Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture et de la Pêche, ''reste la seule voix discordante au sein du gouvernement''. Le ministre s'est en effet prononcé pour un classement en annexe 2, alors que du côté du ministère en charge de l'Ecologie, la balance penche pour l'inscription en annexe 1. L'arbitrage devrait donc se faire au plus haut niveau.

Alors que le ministre en charge de la Pêche justifie sa position pour des raisons économiques et sociales (1.500 emplois en jeu selon lui), Greenpeace rappelle que ''cette pêche n'emploie en France que 150 personnes, pour une saison de pêche d'un mois, sur les thoniers senneurs, bateaux de pêche industrielle qui concentrent la majorité du quota de pêche. Ces quelques vingt bateaux emploient fréquemment des marins du Sénégal ou du Ghana, à très faible rémunération. La pêche artisanale emploie moins de 500 personnes en Méditerranée et en Atlantique, et ne travaille pas à destination du marché international. Au lieu d'accompagner ces quelques bateaux au bout d'un cul de sac, pourquoi ne pas prendre des mesures claires en faveur d'une pêche durable ?''.

Réactions3 réactions à cet article

 
misere !!!!!

vous faite gober n'importe quoi aux gens pour être en accord avec le mouvement écolo a la mode du moment rien que dans l' atlantique le thon fait vivre 200 bateaux a 6 marins embarqués en moyenne , plus de1200 pecheurs sans conter les emplois induits a terre, des efforts considérables sont fait par la pêche , la moitié des senneurs de méditerranée vont être détruit de nombreux pélagiques de l'atlantique aussi , les quotas sont de plus en plus draconiens , et comme pour faire mentir les scientifique depuis 3 ans date depuis laquelle cette chasse aux sorcières orchestrée par les écolos a commencée, nous avons de plus en plus de thon rouge en atlantique , miracle ou cycle naturel comme pour le merlus ou le maigre ??? tous les jours on est en mer mais aucun journaliste vient prendre des renseignements dans nos criées préfèrent relater les mensonges des écolos qui ne sortent pas de leurs bureaux
il est plus facile de faire un article devant une tasse de thé que d'avoir le mal de mer sur un bateau de pêche pour vérifier les stocks et les techniques de pêche
vous condamnez toute une profession de petit métier qui gère sa pêche avec discernement en ne montrant que les excès d'une minorité de gros bateaux
après le thon rouge quelle va être la cible des écolos ????
tremblez français le monde est devenu fou

pecheur en voie de disparition | 31 janvier 2010 à 16h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Bruno Lemaire et le thon rouge

L'Italie, pays pêcheur, devrait se prononcer officiellement ce week end en faveur de l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 de la Cites, pour l'interdiction de la commercialisation internationale. Et la France? Bruno Le Maire défend toujours une pêche moribonde au mépris d'une espèce menacée.

Hordax | 01 février 2010 à 16h48
 
Signaler un contenu inapproprié
 
Re:misere !!!!!

Premièrement, bravo à Mr. Buonfiglio et à l'Italie pour ce classement du thon rouge à l'annexe 1.

Quant au grand écrivain de misere !!!!! : Je suis issu d'une famille de pêcheur depuis des générations, simplement se sont ce qu'on appellent des pêcheurs responsables pour une pêche durable. Alors que vous, cela se voit, vous êtes de ceux qui ne pensent qu'au profit rapide. Vous avez, et cela et frappant dans votre dans votre discours, une vision étriquée et à cours terme.
Si aujourd'hui, certains pensent à des restrictions ou mieux des interdictions, c'est à cause d'irresponsables comme vous.

Alberto Gotti | 22 février 2010 à 13h11
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…