En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Thon rouge : l'UE propose l'application du plan de la CICTA

Biodiversité  |    |  Rachida Boughriet Actu-Environnement.com
La Commission européenne a adopté le 26 février une proposition visant à transposer en droit communautaire le plan pluriannuel révisé de reconstitution des stocks de thon rouge de l'Atlantique Est et de la Méditerranée, adopté en novembre dernier par la Commission internationale pour la conservation des thonidés de l'Atlantique (CICTA) réunie à Marrakech (Maroc).

L'objectif du plan est de faire en sorte que des mesures efficaces soient adoptées pour permettre la reconstitution du stock de thon rouge de l'Atlantique Est et de la Méditerranée, a souligné la Commission dans un communiqué.

Pour ce faire, ce plan exige des réductions supplémentaires des niveaux de capture jusqu'en 2011 et de la durée des campagnes ainsi qu'une diminution de la capacité de pêche et de la capacité d'élevage.

Ainsi, le total admissible des captures de thon rouge pour les navires communautaires a été ramené à 12.406 tonnes pour 2009, contre 16.210 tonnes en 2008, et 11.237 tonnes en 2010, soit une réduction de 30 % sur deux ans, a rappelé la Commission.

Le plan comprend notamment un raccourcissement de quatre mois de la campagne de pêche pour les senneurs à senne coulissante pendant laquelle près des trois quarts du quota de l'UE sont utilisés (15 avril 15 juin). Il prévoit également de mettre en place des plans de pêche nationaux afin de garantir que l'effort soit limité en fonction des quotas à l'attribution de quotas individuels à tous les navires de plus de 24 mètres, un cadre de contrôle rigoureux pour les opérations conjointes de pêche.

Il prévoit en outre l'instauration de quotas spécifiques pour la pêche sportive et récréative, imputés sur les quotas nationaux et soumis à déclaration des captures, et l'obligation de mettre à la disposition des observateurs et des inspecteurs des enregistrements vidéo réalisés par les opérateurs lors des activités de pêche et d'élevage.

Rappelons qu'à Marrakech, les membres de la CICTA ont décidé d'abaisser les quotas à 22.000 tonnes en 2009, contre 28.500 en 2008, puis 19.950 en 2010. Les organisations environnementales à l'instar du WWF, avaient dénoncé une baisse des quotas ''très insuffisante''.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager