En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Des associations saisissent le Conseil d'Etat sur la question des tirs de loups

Biodiversité  |    |  Dorothée LapercheActu-Environnement.com

France Nature Environnement (FNE) et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) ont saisi le Conseil d'État lundi 19 juin sur la question des tirs de loups : elles estiment que le plafond maximal annuel d'autorisations de destruction fixé par l'arrêté du 10 avril 2017 est disproportionné. Malgré l'avis défavorable du Conseil national de protection de la nature, les ministères de l'Environnement et l'Agriculture avaient autorisé la destruction de deux loups supplémentaires portant le quota de 36 à 38. "L'État se refuse encore et toujours à faire le bilan de l'efficacité de ces destructions trop nombreuses, non sélectives et conduites même hors des foyers d'attaque, pour faire baisser les prédations ", regrettent les associations.
Un deuxième arrêté publié le 14 juin prévoit également que si ces deux individus sont tués avant le 30 juin, un nouveau prélèvement de deux loups pourrait être autorisé. Le nombre de loups prélevés pourrait alors atteindre 40 spécimens sur la période courant du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017.
Une consultation est en cours jusqu'au 3 juillet pour la prochaine période du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018 : le projet d'arrêté prévoit de fixer un nombre maximum de prélèvement autorisé compris entre 36 et 40.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Dorothée Laperche

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…