En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Nouvelle fuite de fioul à la raffinerie Total de Donges

Eau  |    |  Rachida Boughriet  |  Actu-Environnement.com
Dix mètres cubes de fioul de soute ont été déversés hier soir dans la Loire par la raffinerie Total de Donges (Loire-Atlantique), a annoncé aujourd'hui le groupe pétrolier dans un communiqué. Un joint défectueux près de l'appontement numéro 3 serait la cause de ce nouveau déversement détecté à 20h30, selon Total.

Une partie du fioul a pu être contenue par un bassin de rétention, le reste ayant atteint le fleuve, a ajouté le groupe pétrolier. Total précise également que des moyens de pompages ont été mis immédiatement en place ainsi que des barrages flottants autour des appontements 2 et 3.

Le 16 mars dernier, une fuite de canalisation à la raffinerie Total de Donges avait déjà provoqué le rejet d'environ 500 tonnes de fioul dont 180 tonnes s'étaient déversées en Loire. La dépollution avait pris près de quatre mois et coûté environ 50 millions d'euros à Total.

Pour éviter de nouvelles pollutions, le groupe pétrolier s'est depuis engagé à augmenter les mesures de sécurité sur le site, avec notamment l'édification de bassins de rétention et la mise en place de caméras de surveillance d'ici fin 2009.

''Le Ras-le-bol'' des associations

Pour la fédération France Nature Environnement (FNE), c'est la goutte de fuel qui fait déborder le vase. Malgré les incidents qui se succèdent, Total ne semble toujours pas mesurer toujours pas la nécessité d'investir durablement dans des installations permettant ainsi d'éviter les pollutions, souligne la fédération. Pour Marc Sénant, chargé de mission sur les risques industriels à FNE, cette pollution rappelle tristement la catastrophe de l'Erika, dont la cause principale était, une fois encore, la vétusté du navire affrété par Total. Cette attitude est ''TOTALement'' irresponsable et inacceptable.

De son côté, la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) se dit prudente quant à la quantité réelle de fioul déversée par la raffinerie et dénonce ce nouvel incident qui pourrait venir toucher, une fois de plus, cet espace naturel fragile. Selon la LPO, cette nouvelle fuite pourrait menacer les 12.000 oiseaux qui stationnent actuellement en hivernage dans l'estuaire de la Loire. L'association demande au Ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire d'assurer la préservation de ce site sensible et de rejeter le projet de Donges Est, et tout nouveau projet industriel ou portuaire dans l'estuaire.

RéactionsAucune réaction à cet article

 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Rachida Boughriet

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager