En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

Centrale solaire à concentration : à la conquête de l'export

Une toute nouvelle centrale solaire à concentration vient de sortir de terre, la plus importante réalisation de la métropole, 100% made in France ! Une vitrine technologique, grandeur industrielle, pour conquérir l'Afrique et l'Amérique du Sud. Reportage à Aigaliers, dans le Gard.

Reportage vidéo  |  Energie  |    |  Baptiste ClarkeActu-Environnement.com
Centrale solaire à concentration : à la conquête de l'export

Pour la petite histoire, c'est dans une commune de 500 habitants que tout a commencé. En 2009, le conseil municipal commence à étudier l'implantation d'un parc photovoltaïque sur son territoire dans le but de trouver de nouvelles sources financières "à l'heure où les dotations de l'Etat et les subventions aux collectivités s'amenuisent", avoue Daniel Boyer, le maire de la commune. Le choix de l'emplacement s'est conclu sur une surface boisée de 23 hectares : des taillis de chênes verts, sans grande valeur économique. Le lieu choisi est très discret, pour ainsi dire invisible pour la population sauf pour les chasseurs. Il a fallu convaincre tout le monde avant de se lancer définitivement dans l'aventure : un loyer annuel sur 25 ans (montant non communiqué par la commune) semble être suffisamment intéressant pour mettre tout le monde d'accord.

Le moratoire

En 2010, après avoir fait évoluer le plan local de l'urbanisme pour l'implantation de ce champ photovoltaïque, le conseil municipal lance un appel public à concurrence à l'échelle européenne. Sur les 24 candidatures, c'est Urbasolar qui fut choisi "pour ses qualités environnementales et ses conditions technique et financière", affirme le maire. Problème, exactement au même moment le gouvernement décide d'un moratoire de trois mois pour crever une bulle spéculative sur ce type de projet.

Dorénavant, pour l'installation et l'exploitation de grandes installations solaires (de plus de 250kwc), il faudra répondre à un appel d'offre national. C'est alors qu'Urbasolar propose au conseil municipal d'opter pour une technologie innovante et ainsi se différencier de la concurrence. Un choix judicieux et concluant : le projet fut retenu par le ministère de l'Ecologie fin 2012 (CRE1).

Les spécificités du parc

Vingt-deux hectares pour une puissance totale de 10 MWc dont 30% proviennent de ces fameux modules à concentration. Il s'agit de lentilles de Fresnel qui concentrent environ 500 fois le rayonnement solaire avant de toucher la cellule photovoltaïque. Ainsi, le rendement est censé atteindre 30 à 40%, soit le double du rendement des modules photovoltaïques "classiques", à insolation directe. Cette technologie de précision nécessite des trackers deux axes pour une orientation optimale par rapport au soleil. Lorsque l'ensoleillement s'arrête, la production stoppe net, contrairement aux panneaux classiques. D'où l'intérêt de chercher des clients sur des zones géographiques très ensoleillées et aussi avec peu de vent, car "au-delà d'une certaine vitesse de vent (58.3 km/h), les tables se mettent en berne (à l'horizontal), car leur prise au vent est trop importante et une fois à l'horizontal, elles ne produisent plus !", prévient Urbasolar. La petite commune d'Aigaliers sera donc une vitrine technologique pour Urbasolar mais aussi plus largement pour l'industrie française : Soitec pour la partie concentration, Sillia VL pour les modules photovoltaïques et Exosun pour les trackers.

Réactions1 réaction à cet article

 

Quelle est la quantité d'eau prévue pour le nettoyage des panneaux des dépôts de poussière pour maintenir un rendement optimal? Quelle est la quantité d'énergie soustraite pour le fonctionnement des trackers permettant d'obtenir un système de poursuite optimal du rayonnement solaire direct? Comment est assuré le back up lors des périodes d'absence d'ensoleillement ou de mise "en berne" des panneaux? Quelles sont les dispositifs prévus contre le vandalisme?

Ho | 09 novembre 2015 à 23h02
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question au journaliste Baptiste Clarke

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- disposant d'un porte-monnaie éléctronique
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partagez sur…