En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plusFermer
Actu-Environnement

UE : le traitement des eaux résiduaires s'est nettement amélioré en 20 ans

Eau  |    |  Sophie Fabrégat  |  Actu-Environnement.com

Fréjus (Var) fait partie des quatre agglomérations de l'Union européenne à 15 (avec Barreiro/Moita et Matosinhos au Portugal, et Trieste en Italie) qui n'assuraient toujours pas, en 2007/2008, un traitement adéquat des eaux résiduaires, indique un rapport de la Commission européenne sur la mise en œuvre de la directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires (DERU), publié le 13 décembre.

Ces déchets domestiques et industriels peuvent avoir des effets nocifs sur la santé et l'environnement. C'est pourquoi la directive prévoit que les eaux usées doivent être collectées et traitées dans toutes les zones où la pollution de l'eau en équivalent habitant est supérieure à 2.000. Près de 23.000 zones sont concernées dans l'UE-27, produisant une charge polluante totale des eaux résiduaires de quelque 500 millions d'équivalents habitants. Les pays de l'UE-15 avaient jusqu'en 2007 pour assurer un bon traitement de ces eaux, les Etats de l'UE-12 disposaient d'un délai supplémentaire pour se mettre en conformité. En 20 ans, le traitement des eaux résiduaires s'est considérablement amélioré en Europe, estime la Commission au vu des chiffres communiqués par les Etats membres.

Globalement, si dans l'UE-15 la plupart des systèmes de collecte des eaux urbaines résiduaires sont très efficaces et captent 99 % des eaux visées, la Commission estime que les taux de conformité de la collecte et du traitement pourraient encore s'améliorer. L'Autriche, les Pays-Bas et l'Allemagne atteignent des taux de conformité très élevés. La France, comme le Danemark, la Finlande, le Luxembourg et la Suède ont réalisé de nettes améliorations. L'Espagne a été récemment rappelée à l'ordre.

"La superficie totale désignée comme sensible (eaux eutrophes ou risquant de le devenir), et nécessitant un traitement plus rigoureux, est passée de 68 à 73 % depuis le dernier rapport. Cela pourrait notamment indiquer une progression de l'eutrophisation des eaux, mais également une meilleure reconnaissance et protection de leurs eaux sensibles de la part des États membres".

Réactions1 réaction à cet article

 

Bonjour,
Je suis journaliste dans le Var
Juste pour vous informer que depuis 2010 la ville de Fréjus possède une station d'épuration permettant d'être en conformité avec la DERU.

BBolo | 13 décembre 2011 à 16h41
 
Signaler un contenu inapproprié
 

Réagissez ou posez une question à la journaliste Sophie Fabrégat

Les réactions aux articles sont réservées aux lecteurs :
- titulaires d'un abonnement (Abonnez-vous)
- inscrits à la newsletter (Inscrivez-vous)
1500 caractères maximum
Je veux retrouver mon mot de passe
[ Tous les champs sont obligatoires ]
 

Partager